Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.82PHI1.96Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Pour Andre Iguodala, Stephen Curry « a révolutionné » le basket par son plaisir de jouer

NBA – De retour aux Warriors, le triple champion NBA revient sur l’impact de Stephen Curry sur le basket.

Comme Michael Jordan en son temps, Stephen Curry a-t-il changé le visage de la NBA, et du basket en général ? Par ses tirs à 3-points, c’est une évidence et aujourd’hui les plus jeunes le prennent comme modèle, et une star comme Trae Young en est le digne héritier. Mais pour Andre Iguodala, son ex-futur coéquipier a surtout changé le basket par son sourire et son plaisir de jouer.

« Je pense qu’il a changé le basket » explique Iguodala dans l’émission radio The Breakfast Club. « Vous savez, auparavant, on passait pour quelqu’un de soft lorsqu’on prenait trop de plaisir sur un terrain. On préférait prendre comme modèles des Charles Barkley, des Anthony Mason, des Charles Oakley. C’était une faiblesse de sourire sur un terrain. Il fallait être méchant, comme dans le basket de Pat Riley aux Knicks. Mais quand Steph Curry est arrivé, il a commencé à sourire, à célébrer ses tirs et il shoote du milieu de terrain. »

« C’est comme si on pouvait rire et jouer en même temps »

Résultat, ce plaisir de jouer est devenu contagieux, et de plus en plus de joueurs s’éclatent sur un terrain, tout en étant super efficaces.

« Aujourd’hui, on en voit les retombées. On voit Trae Young, Damian Lillard, Luka Doncic… Ces gars shootent du milieu de terrain en step-back, et tout le monde devient dingue. C’est comme si on pouvait rire et jouer en même temps. C’est comme si c’était un véritable effet générationnel qui vient d’un seul gars et c’est quelque chose d’unique. Comme je l’ai dit, il faut tresser des lauriers aux joueurs pendant qu’ils sont encore là. Il a révolutionné le jeu. »

Stephen Curry Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2009-10 GOS 80 36 46.2 43.7 88.5 0.6 3.9 4.5 5.9 3.2 1.9 3.0 0.2 17.5
2010-11 GOS 74 34 48.0 44.2 93.4 0.7 3.2 3.9 5.8 3.2 1.5 3.1 0.3 18.6
2011-12 GOS 26 28 49.0 45.5 80.9 0.6 2.8 3.4 5.3 2.4 1.5 2.5 0.3 14.7
2012-13 GOS 78 38 45.1 45.3 90.0 0.8 3.3 4.0 6.9 2.5 1.6 3.1 0.2 22.9
2013-14 GOS 78 37 47.1 42.4 88.5 0.6 3.7 4.3 8.5 2.5 1.6 3.8 0.2 24.0
2014-15 GOS 80 33 48.7 44.3 91.4 0.7 3.6 4.3 7.7 2.0 2.0 3.1 0.2 23.8
2015-16 GOS 79 34 50.4 45.4 90.7 0.9 4.6 5.4 6.7 2.0 2.1 3.3 0.2 30.1
2016-17 GOS 79 33 46.8 41.1 89.8 0.8 3.7 4.5 6.6 2.3 1.8 3.0 0.2 25.3
2017-18 GOS 51 32 49.5 42.3 92.1 0.7 4.4 5.1 6.1 2.2 1.6 3.0 0.2 26.4
2018-19 GOS 69 34 47.2 43.7 91.6 0.7 4.7 5.4 5.2 2.4 1.3 2.8 0.4 27.3
2019-20 GOS 5 28 40.2 24.5 100.0 0.8 4.4 5.2 6.6 2.2 1.0 3.2 0.4 20.8
2020-21 GOS 63 34 48.2 42.1 91.6 0.5 5.0 5.5 5.8 1.9 1.2 3.4 0.1 32.0
2021-22 GOS 2 37 45.7 47.6 100.0 0.5 9.5 10.0 5.5 1.5 2.0 5.0 0.5 33.0
Total   764 34 47.7 43.3 90.7 0.7 3.9 4.6 6.5 2.4 1.7 3.1 0.2 24.2

Tags →
A lire aussi