Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.85BRO1.89Pariez
  • LOS1.45GOL2.62Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Josh Giddey, un nouveau créateur pour le Thunder

NBA – La dernière pépite du basket australien, Josh Giddey (2m03, 18 ans) va débuter sa carrière sous le maillot du Thunder. Des débuts attendus après le faux-départ en ligue d’été à Las Vegas.

Après un faux-départ en ligue d’été, blessé au bout de cinq minutes de jeu dans son tout premier match, Josh Giddey reste encore un joueur mystère en NBA. L’Australien du Thunder piaffe d’impatience de pouvoir retrouver les parquets à la rentrée prochaine, mais en attendant le début du camp d’entraînement, fin septembre, il profite de cette intersaison pour apprécier le parcours accompli avant d’arriver en Oklahoma.

« J’ai grandi dès mon plus jeune âge avec un ballon entre les mains », raconte-t-il sur le site du Thunder. « J’ai toujours voulu en faire une carrière mais je n’ai jamais pensé que c’était vraiment réaliste. Tout est arrivé très vite, et de revoir certaines choses qui ont maintenant plus de dix ans, c’est très amusant a posteriori. (…) Il y a deux ans, je regardais les highlights [des autres joueurs australiens en NBA] et j’essayais de leur envoyer des messages sur Instagram. De pouvoir suivre leurs traces en étant drafté en NBA, c’est vraiment incroyable. »

« D’abord et avant tout, il rend les autres meilleurs »

Ce qui l’est encore plus, c’est que Josh ne sera pas le seul Giddey en Oklahoma, puisque sa grande soeur Hannah l’a devancé d’un an en s’engageant pour la petite fac – qui a fait grand bruit lors du dernier tournoi NCAA – d’Oral Roberts qui se situe à Tulsa, dans l’Ouest de l’Etat.

« C’est une situation dont on rêvait et mes parents en sont enchantés. Depuis que j’ai entamé le processus de Draft, Oklahoma City est l’équipe où je voulais aller. J’en ai parlé à mon agent : il faut faire tout ce que tu peux pour parler à ces gars et faire qu’ils me draftent. La façon qu’ils avaient de me parler de leur franchise et de la direction qu’ils veulent lui donner, c’était quelque chose dont je voulais faire partie. C’est une jeune équipe et ça peut être vraiment une aventure à part et je voulais en être. »

C’est pendant qu’il était dans la « bulle » de G-League en février dernier, et plus précisément pendant qu’il était à l’isolement dans sa chambre d’hôtel, que Sam Presti a pu faire son évaluation de Josh Giddey. Alors en pleine saison NBL au terme de laquelle il sera élu « Rookie de l’année » à 11 points, 7 rebonds et 7 passes par match, l’Australien a tapé dans l’œil du président du Thunder par son altruisme et sa vista.

« Quand j’ai pu quitter ma chambre, j’avais déjà un bon ressenti pour son jeu. Ça nous a bien aidé car ses performances étaient tellement constantes. La NBL est une très bonne ligue, qui a produit des joueurs NBA récemment et ça nous a aidé dans notre évaluation globale, de savoir quel est le niveau de jeu et la manière dont Josh arrivait à influencer le jeu. D’abord et avant tout, il rend les autres meilleurs. Vu l’évolution du jeu dernièrement, les joueurs qui sont capables de reconnaître des formes de jeu et de lire les situations à l’avance pour anticiper sont de grande valeur. Il arrive à faire ça à très haut niveau. »

« C’est là que je suis le mieux, quand j’ai réussi à récupérer le rebond et que je peux courir sur la transition »

Avec Shai Gilgeous-Alexander déjà en place sur le poste de meneur, et Théo Maledon et Aleksej Pokusevski en couveuse, le Thunder va disposer en Josh Giddey d’un nouveau joueur capable d’assurer la montée de balle et de participer activement à la création de jeu. En l’occurrence, l’Australien avoue que son action préférée est de lancer le jeu rapide après avoir gobé le rebond défensif.

« Avec ma taille [2m03], je peux jouer à plusieurs postes et être un peu plus polyvalent sur le terrain. J’ai toujours adoré aller au rebond parce que comme ça, je peux récupérer le ballon et lancer moi-même la contre-attaque. C’est là que je suis le mieux, quand j’ai réussi à récupérer le rebond et que je peux courir sur la transition. J’essaye toujours d’aller au rebond le plus possible. »

Plus jeune international australien de l’histoire, détrônant Ben Simmons au passage, Josh Giddey a fait partie de l’effectif des Boomers pendant leur préparation olympique, avant d’être coupé au départ pour Tokyo. Qu’importe, à 18 ans seulement (il en aura 19 le 10 octobre prochain), il aura d’autres occasions de briller pour son pays, et pourquoi pas dès Paris 2024. Avant ça toutefois, il va faire ses grands débuts NBA le 5 octobre prochain, en présaison, face aux Hornets.

« Une grande partie du succès d’un joueur en NBA ne tient pas au talent du joueur, mais aussi à la situation qu’il trouve dans sa franchise et sa capacité à s’y adapter », conclut Sam Presti. « On pense qu’il est un très bon joueur pour nous, surtout à ce stade de notre programme, il va avoir un rôle sur le long terme. »

Tags →
A lire aussi