NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI
DET1:00
WAS
ATL1:00
CHI
NYK2:00
HOU
UTH2:00
DAL
SAS2:30
GSW
MEM4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.14DET5.8Pariez
  • WAS2.14ATL1.69Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Kevin Durant et Draymond Green estiment que les Warriors ont géré leur embrouille de la pire des façons

NBA – Il y a trois ans, Kevin Durant et Draymond Green s’étaient accrochés lors d’un match face aux Clippers. Ils reviennent sur cet incident.

Pour le Bleacher Report, Kevin Durant a décidé d’évoquer son départ du Thunder, son choix de rejoindre Kyrie Irving aux Nets, et comme face à lui, il y a Draymond Green, le sujet le plus brûlant est sans doute leur embrouille de 2018 lors d’un match face aux Clippers (voir ci-dessous). Certains ont estimé que c’est ce soir-là que le groupe a explosé, et que Durant s’était coupé de ses coéquipiers.

Mais pour Green et Durant, cet accrochage aurait pu facilement être géré, sauf qu’ils estiment que Steve Kerr et le GM Bob Myers ont réagi de la pire des manières.

« Ce n’était pas à cause de cette dispute » assure Durant sur son choix de rejoindre les Nets. « C’était parce que tout le monde – Steve Kerr, en tête – avait agi comme s’il ne s’était rien passé. Bob Myers a simplement essayé de te discipliner et il pensait que ça mettrait un voile sur tout ça. Je pensais vraiment que c’était une situation importante pour le groupe car c’était la première fois qu’on vivait quelque chose comme ça. On s’est retrouvé avec toute cette merde… »

« J’aurais aimé qu’on gère ça à notre image, comme une famille. La communication est la clé. On ne l’a pas fait, et ça m’a fait mal au coeur »

Et Durant de prendre exemple sur Scottie Pippen, qui avait refusé d’entrer en jeu parce que le système de Phil Jackson n’était pas pour lui.

« Je me souviens avoir regardé The Last Dance. Quand Pippen refuse d’entrer en jeu, toute l’équipe, dans le vestiaire, lui dit qu’il a merdé. On a besoin d’entendre ça. On a besoin de se débarrasser de toute cette merde. On aurait dû entendre : « Dray, K, on a merdé d’en arriver là. On se débarrasse de tout ça, et on a un boulot à finir. » Je ne pense pas qu’on ait fait ça… On a essayé de contourner tout ça, et je n’ai pas aimé comment ça avait été géré, l’ambiance, et toute cette merde… J’aurais aimé qu’on gère ça à notre image, comme une famille. La communication est la clé. On ne l’a pas fait, et ça m’a fait mal au coeur. »

Pour sa part, Green raconte que ses dirigeants avaient fait pression sur lui pour qu’il s’excuse. Ils lui avaient donné une nuit de sommeil pour y réfléchir.

« Je leur ai dit qu’ils étaient sur le point de tout foutre en l’air : « Les seules personnes qui puissent arranger les choses, c’est moi et K. Et il n’y a rien que vous puissiez faire, et vous allez tout foutre en l’air ». Et pour moi, ils ont tout foutu en l’air ».

Suspendu, Green se marre…

Les Warriors avaient effectivement décidé de suspendre Draymond Green pour un match, et il raconte qu’il a ri aux nez de ses dirigeants en l’apprenant.

Pour tempérer leur échange, rappelons tout de même, qu’il y a un an, Durant avait expliqué que cet accrochage avait eu un rôle dans son départ et qu’il estimait que l’équipe était en fin de cycle. Tout n’était donc pas lié à la gestion des Warriors.

« Cette embrouille était définitivement un facteur [dans ma décision de partir], c’est sûr. Je ne vais pas le nier », avait-il rconnu. « Mais j’avais le sentiment que beaucoup de choses touchaient à leur fin à Golden State. C’était la fin quoiqu’il arrive pour ce groupe. Shaun Livingston prenait sa retraite. Andre Iguodala vieillit. Nos contrats allaient plomber l’équipe pour le recrutement. C’était le moment de nous séparer. »

A lire aussi