Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le GM du Jazz dresse un premier bilan de la « free agency »

NBA – Le dirigeant du Jazz, Justin Zanik, a fait le choix de l’expérience cet été, en recrutant notamment Rudy Gay et Hassan Whiteside, tout en prolongeant Mike Conley.

Demi-finaliste de conférence malheureux cette année, malgré son statut de meilleure équipe de la ligue en saison régulière, le Jazz a laissé passer une belle occasion de s’offrir une finale de conférence face aux Suns. Alors que les Clippers devaient composer avec l’absence de Kawhi Leonard, sur la fin de cette série.

À la suite de cette déception, le GM de la franchise, Justin Zanik, s’est donc retroussé les manches, afin de renforcer l’effectif mormon.

Tout d’abord, le boss du management d’Utah a prolongé Mike Conley, son meneur titulaire. Sélectionné pour la première fois de sa carrière pour le All-Star Game, l’ancienne vedette des Grizzlies a proposé un exercice 2020/2021 de bien meilleure facture, comparé à sa première année passée à Salt Lake City.

La connexion Conley/Gay de nouveau réunie

De quoi permettre au joueur de 33 ans de signer une prolongation de 70 millions de dollars sur trois ans.

« Il a apporté ce qu’on attendait de lui »justifie Justin Zanik. « Que ce soit dans son leadership, sa capacité à réunir les joueurs. Nous étions vraiment impatients de le voir revenir, ce fut deux très belles années avec lui. Il s’est senti à l’aise au sein de notre projet. Ça nous semblait donc logique de continuer avec lui, car il nous a élevé à un tout autre niveau depuis deux ans. »

Au rayon des arrivées, on compte notamment Rudy Gay, lui aussi passé par Memphis, entre 2006 et 2013. Utilisé dans un rôle de sixième homme à temps plein, ces deux dernières saisons, l’ancien scoreur des Kings a ainsi été amené à jouer progressivement les mentors, pour les jeunes pépites des Spurs. Et s’il risque, une nouvelle fois, de sortir du banc dans l’Utah, ses objectifs seront tout autre, au sein d’un effectif plus expérimenté.

« Il a joué pour plusieurs équipes, il a vu comment elles travaillaient et il continue de faire évoluer son jeu », relate Justin Zanik. « Je pense qu’il s’est amélioré au niveau du leadership, de l’agressivité et de son jeu au poste 4. Il complète bien Bojan (Bogdanovic), Royce (O’Neale) et nos autres ailiers. »

Un pari sans véritable risque pour le Jazz, puisque le contrat de Rudy Gay ne porte que sur deux ans et 12.1 millions de dollars.

Le pari Hassan Whiteside

Vient ensuite le cas Hassan Whiteside. Un joueur à part, capable d’accumuler paniers, rebonds et contres avec une facilité déconcertante. Mais le pivot de 31 ans peut également disparaître des radars sans aucune raison.

À la relance, l’ancienne tour de contrôle du Heat et des Blazers va désormais connaître un environnement stable, sur lequel mise Justin Zanik, afin de redonner toute sa confiance au nouveau remplaçant de Rudy Gobert.

« Hassan a beaucoup de talent », reconnaît à ce sujet le dirigeant du Jazz. « Il a très bien joué certaines saisons. En cas de blessure, c’est un joueur capable de commencer les matchs dans une équipe de playoffs. Chaque joueur possède sa propre expérience en NBA. On a montré avec notre staff et notre équipe médicale notre faculté à optimiser le potentiel des joueurs. Il nous offre la possibilité d’avoir un protecteur de cercle pendant 48 minutes. Je pense qu’il peut très bien s’intégrer à l’équipe et je sais qu’il est content d’être ici. »

Ne reste plus à la franchise de Salt Lake City qu’à travailler ses automatismes, en équipe, pour connaître le même succès que lors de la dernière saison régulière. Et, surtout, faire encore mieux sportivement, une fois l’heure des playoffs arrivée.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi