NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO
MIL2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • BRO1.77MIL2.1Pariez
  • PHO1.56LA 2.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Au bout du suspense, les Bucks arrachent le Game 3 et se relancent face aux Nets !

NBA – Dans le sillage des prestations XXL de Khris Middleton (35 points, 15 rebonds) et Giannis Antetokounmpo (33 points, 14 rebonds), les Bucks ont pris le dessus (86-83) sur les Nets de Kevin Durant (30 points, dont 23 après la pause, 11 rebonds). À l’issue de ce Game 3 étonnamment très défensif, Milwaukee revient à 2-1 dans cette série.

Ce Game 3 revêt une importance capitale pour les Bucks qui, s’ils venaient à s’incliner face aux Nets, feraient quasiment une croix sur une participation en finale de conférence. Pas le droit à l’erreur pour Giannis Antetokounmpo et ses coéquipiers, donc.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le « Greek Freak » est conscient que son équipe se trouve dos au mur (ou presque). À l’image de ses deux énormes dunk en pénétration, Giannis Antetokounmpo fait la loi dans la raquette, malgré sa faiblesse aux lancers-francs. Accompagné par un Khris Middleton tranchant à mi-distance, et lui aussi bien rentré dans son match, le double MVP offre très vite une dizaine de points d’avance aux Bucks (13-4). En face, les Nets sont méconnaissables offensivement, débutant notamment cette partie par quatre minutes sans le moindre panier !

Le festival de Giannis Antetokounmpo (15 points) et Khris Middleton (15 points) ne faiblit pas avec le temps, à 3-points, à mi-distance et à l’intérieur. Auteurs de l’intégralité (!) des points de Milwaukee dans ce premier quart-temps, les deux All-Stars sont juste inarrêtables en attaque. Dans le même temps, Brooklyn continue d’accumuler les pertes de balle et les tirs ratés, produisant jusqu’à présent l’une de ses pires prestations offensives de la saison.

Forcément, l’écart est déjà conséquent au bout de douze minutes (30-11).

Brooklyn KO, Milwaukee OK… et inversement

Mais dans le deuxième acte, les rôles s’inversent et tout bascule. Un « run » de 7-0, instigué par Kyrie Irving, permet d’abord aux Nets de prendre enfin confiance en attaque. Avant que le surprenant Bruce Brown (12 points, 6 rebonds), tel un pivot hybride, ne sorte de sa boîte en trouvant la faille à cinq reprises (!) dans la peinture, après avoir posé son écran. Un système aussi simpliste qu’efficace, qui désoriente Brook Lopez et qui ramène surtout la franchise new-yorkaise à une possession des Bucks, désormais incapables d’inscrire le moindre panier et qui s’entêtent à dégainer à 3-points (33-30).

C’est alors que la rencontre s’équilibre finalement. D’un côté, Khris Middleton reprend sa marche en avant, et notamment son récital à mi-distance. De l’autre, Kyrie Irving lui répond dans la même zone du terrain, masquant comme il le peut la sale soirée de Kevin Durant. Au milieu de ce duel élégant, Bobby Portis et Nicolas Claxton font parler la poudre à l’intérieur, avec des dunks, tandis que Jrue Holiday et Joe Harris s’échangent des 3-points.

Et à la mi-temps, si Milwaukee reste toujours devant, Brooklyn a grignoté son retard et n’est maintenant plus très loin (45-42).

Kevin Durant, de l’ombre à la lumière

Le retour des vestiaires est marqué par le réveil d’un homme : Kevin Durant. Fantomatique en première mi-temps, car terriblement maladroit, « KD » trouve enfin de l’adresse, sans déroger d’un trait à ses principes : shooter, que ce soit à mi-distance ou à 3-points. Pour résister aux Nets et à leur ailier All-Star, les Bucks s’en remettent essentiellement à Giannis Antetokounmpo, qui reprend son entreprise de démolition dans la raquette, à coup de dunks et pénétrations. Les débats restent ainsi très équilibrés (55-54).

Dans une ambiance électrique, à l’image de ce front-contre-front entre Kevin Durant et P.J. Tucker, Milwaukee tente de se détacher au tableau d’affichage, mais Brooklyn recolle presque immédiatement. Les joueurs new-yorkais ont ensuite quelques possibilités de prendre l’avantage, mais ils les gâchent constamment, avant que le précieux Bruce Brown n’y parvienne. Au milieu des contres de Brook Lopez, des percussions de Khris Middleton ou des réussites de Kevin Durant, les deux équipes continuent finalement de faire jeu égal, à douze minutes de la fin (67-65).

Dans le quatrième quart-temps, les défenses sont bien en place et les paniers se font rares en attaque, contrairement aux pertes de balle, qui s’accumulent. Kyrie Irving puis Kevin Durant essaient de prendre le match à leur compte, mais Giannis Antetokounmpo veille au grain, à 3-points notamment, après ses innombrables ratés derrière l’arc. À l’approche du « money-time », rien n’est encore fait entre les Bucks et les Nets, dans ce Game 3 très défensif (76-76).

Khris Middleton et Kevin Durant au sommet de leur art

Dans le « money-time », donc, le chrono défile mais le score n’évolue pas, ce qui nous offre un festival d’occasions manquées de part et d’autre. Moment choisi par Khris Middleton et Kevin Durant pour se livrer un duel de folie à mi-distance, avec deux réussites chacun. Froid comme une lame, Kevin Durant fait alors mouche à 3-points, mais Khris Middleton lui répond près du cercle, à une minute de la fin (83-82).

Après des ratés de Joe Harris, Khris Middleton puis Bruce Brown, et un temps-mort refusé par Mike Budenholzer, c’est Jrue Holiday qui part en « coast-to-coast » pour remettre Milwaukee aux commandes, d’un « lay-up », à 11 secondes de la fin (84-83) ! Et sur la possession suivante, une remise en jeu mal négociée par Brooklyn permet à Bruce Brown d’hériter du ballon et d’aller prendre sa chance près du cercle… sans succès ! Khris Middleton donne ensuite une grosse possession d’avance aux siens aux lancers-francs, avant que Kevin Durant ne tente d’égaliser à 3-points, à 2.1 secondes de la fin… mais il se manque à son tour !

Au bout du suspense, les Bucks réussissent finalement à arracher ce Game 3 (86-83), pour revenir à 2-1 dans cette demi-finale de conférence !

Khris Middleton (35 points, 15 rebonds) et Giannis Antetokounmpo (33 points, 14 rebonds) ont été immenses toute la soirée, inscrivant 79% des points de leur équipe. Ni plus ni moins qu’un record NBA, pour deux coéquipiers en playoffs, et il fallait bien ça pour résister à Kevin Durant (30 points, 11 rebonds, 5 passes, 4 interceptions), Kyrie Irving (22 points) et Bruce Brown (16 points, 11 rebonds).

Bucks / 86 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
P.J. Tucker 33 0/4 0/3 0/0 1 0 1 2 4 0 0 0 +10 0 -1
G. Antetokounmpo 43 14/31 1/8 4/9 2 12 14 2 0 0 5 0 +5 33 22
K. Middleton 44 12/25 3/6 8/9 0 15 15 1 3 0 3 0 +3 35 34
B. Lopez 35 1/7 1/5 0/0 1 10 11 0 0 1 0 6 -2 3 15
J. Holiday 46 4/14 1/4 0/0 0 4 4 5 2 1 2 0 +6 9 7
T. Antetokounmpo 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1
B. Portis 12 2/3 0/0 0/1 2 4 6 1 0 1 0 0 +5 4 10
P. Connaughton 13 1/2 0/1 0/0 1 2 3 1 1 0 0 0 -5 2 5
B. Forbes 15 0/4 0/4 0/0 0 2 2 0 2 0 0 1 -7 0 -1
Total 34/90 6/31 12/19 7 49 56 12 12 3 10 8 86
Nets / 83 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
K. Durant 43 11/28 3/8 5/6 0 11 11 5 0 4 4 1 -6 30 29
B. Griffin 30 2/5 1/3 0/0 0 6 6 2 3 1 0 3 +2 5 14
J. Harris 37 1/11 1/7 0/0 1 3 4 1 5 0 0 0 -11 3 -2
B. Brown 38 8/17 0/2 0/0 3 8 11 3 6 0 1 0 +3 16 20
K. Irving 45 9/22 2/8 2/2 0 5 5 1 2 3 0 0 -4 22 18
N. Claxton 18 1/2 0/0 0/0 3 4 7 0 4 0 1 1 -5 2 8
M. James 12 1/5 0/1 0/0 0 1 1 3 0 0 1 0 +6 2 1
L. Shamet 17 1/4 1/3 0/0 0 5 5 0 2 0 0 0 0 3 5
Total 34/94 8/32 7/8 7 43 50 15 22 8 7 5 83

A lire aussi