Pariez en ligne avec Unibet
  • IND2.19WAS1.71Pariez
  • TOR2.52MEM1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

De Chris Bosh à Chris Boucher dans la raquette de Toronto

Si les Raptors se sont à nouveau inclinés cette nuit, ce n’est pas de la faute de Chris Boucher qui a tout simplement réalisé le meilleur match de sa carrière avec 38 points et 19 rebonds.

Privés de Fred VanVleet (hanche), Kyle Lowry (orteil), Rodney Hood (hanche), Paul Watson (protocole sanitaire), Patrick McCaw (genou) et Jalen Harris (hanche), les Raptors devaient également faire sans DeAndre’ Bembry, suspendu après avoir quitté le banc durant l’échauffourée entre OG Anunoby et Dennis Schröder.

Au final, Toronto a pu présenter huit joueurs, le minimum syndical, pour que la rencontre face à Chicago (déjà reportée) ait pu cette fois-ci avoir lieu. Sans grande surprise, dans de telles conditions, les Raptors se sont à nouveau inclinés (leur 15e défaite sur les 18 derniers matchs), mais la bonne surprise est venue de la prestation exceptionnelle de Chris Boucher qui termine à 38 points et 19 rebonds.

« Il était dans un grand soir, c’est sûr »

À un rebond près, Chris Boucher signait le premier match de l’histoire des Raptors à 30 points et 20 rebonds…

À défaut, l’ancien d’Oregon est tout de même devenu le premier joueur depuis Chris Bosh, en 2010, à réussir plus de 35 points et 15 rebonds dans un match. À 14/24 aux tirs, le filiforme intérieur des Raptors a même étonné son coach. « Il était dans un grand soir, c’est sûr. Il a réussi des tirs que je ne crois pas l’avoir vu déjà prendre. Il a évidemment été un gros problème pour eux aux rebonds, des deux côtés du terrain. »

Avec 9 de ses 19 rebonds récoltés en attaque, CHris Boucher a effectivement fait parler sa réactivité et ses « Gogo-Gadget aux bras » face à Nikola Vucevic et les Bulls. Il a démarré très fort en tout cas, avec deux paniers près du cercle, dont deux rebonds offensifs en une action, puis un 3-points en pick & pop, avant de partir en dribble pour un shoot à mi-distance, plus la faute.

« Si j’arrive tôt dans le match avec la mentalité de ne pas me laisser bousculer, ça m’aide beaucoup à bien bouger et utiliser ma réactivité », expliquait-il après coup sur Sportsnet. « Je veux arriver à un point où c’est difficile d’attraper le ballon autour de moi car je veux perturber la circulation de balle. Ça m’aide beaucoup dernièrement, surtout en sachant qu’on perd souvent la bataille des rebonds. À chaque match, j’essaie de récupérer le plus de rebonds possible car c’est mon boulot : je dois défendre, prendre les rebonds et marquer des points dès que j’en ai l’occasion aussi. »

« Je voulais apporter une étincelle »

Dans la rotation dépeuplée des Raptors, Chris Boucher a finalement été l’option n°1 de son équipe. Rapidement largués au score, à -20 en deuxième quart et même -22 en troisième quart, Toronto a pu compter sur son intérieur québecois pour se battre bec et ongles jusqu’au bout. C’est effectivement Chris Boucher qui va enchaîner 9 points d’affilée en dernier quart pour revenir à 7 longueurs seulement des Bulls.

« Je voulais apporter une étincelle car je pensais vraiment qu’on pouvait gagner ce match. Tout ce que je pouvais faire pour aider l’équipe à gagner, j’étais prêt à le faire. Ils m’ont donné le ballon dans de bonnes conditions. J’essaie aussi de lire le jeu un peu mieux. Je tire beaucoup à 3-points et donc la défense s’adapte. J’essaie de faire les bonnes lectures sur le pick & pop. »

Auteur de son meilleur match en carrière, Chris Boucher n’a donc pas pu empêcher une nouvelle défaite de Toronto qui s’enfonce toujours plus au classement, à la 11e place à l’Est avec 20 victoires pour 32 défaites. Mais, à l’instar de l’intérieur qui ne lâche jamais rien, Nick Nurse veut encore croire au « play-in », voire aux playoffs, une fois qu’il aura récupéré sa rotation.

« Je suis encore dans l’idée de continuer à jouer les playoffs, et de continuer à construire. On espère pouvoir récupérer nos joueurs et réunir notre équipe pour continuer à progresser et construire et ensuite, qui sait si on ne sera pas difficile à battre quatre fois dans une série si on arrive au play-in ? Je n’aurais jamais peur de jouer qui que ce soit dans une série de sept matchs. »

Chris Boucher Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 GOS 1 1 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
2018-19 TOR 28 6 44.7 32.4 86.7 0.6 1.4 2.0 0.1 1.1 0.2 0.3 0.9 3.3
2019-20 TOR 62 13 47.2 32.2 78.4 1.7 2.7 4.5 0.4 1.8 0.4 0.5 1.0 6.6
2020-21 TOR 59 24 51.9 38.9 78.7 2.0 4.8 6.7 1.1 2.8 0.6 0.8 1.9 13.6
Total   150 16 49.7 36.1 79.0 1.6 3.3 4.9 0.6 2.1 0.4 0.5 1.3 8.7

Tags →
A lire aussi