Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.18TOR1.69Pariez
  • BRO1.12LOS6.75Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Alex Caruso, le Monsieur Plus des Lakers

Précieux en sortie de banc, dans son rôle toujours bien défini, Alex Caruso a livré son meilleur match de la saison face aux Raptors. Démontrant une fois de plus qu’il n’hésitera jamais à se sacrifier pour le bien du collectif californien.

Dans l’ombre des LeBron James, Anthony Davis, Dennis Schröder et autres Montrezl Harrell, l’anti-star Alex Caruso n’en reste pas moins un élément précieux pour les Lakers. Le genre de joueur qui se rend utile en accomplissant le « sale boulot » sans rechigner et qui est, surtout, entièrement dévoué au collectif.

Le plongeon symbole

En témoigne ce plongeon réalisé la nuit dernière par le « combo guard » de 27 ans, face aux Raptors. À la lutte sur un ballon perdu avec Malachi Flynn, le « Bald Mamba » n’a pas hésité à se jeter au sol pour récupérer la balle. Mieux encore : il a ensuite gardé la lucidité nécessaire pour transmettre le ballon à Devontae Cacok, qui s’en est allé convertir son « layup » en contre-attaque. De quoi mériter une place dans le Top 10 de la nuit.

Une action qui a fait jaillir de son siège l’ensemble du banc des Lakers et qui n’est pas sans rappeler celle réussie par Dennis Schröder, un peu plus tôt dans la saison. Déjà enchanté, à l’époque, par la combativité du meneur allemand, Frank Vogel était une nouvelle fois ravi de pouvoir compter sur un joueur qui incarne sa philosophie sur le terrain.

« C’est ce je demande à toute l’équipe », expliquait le coach des champions en titre. « Nous voulons jouer plus dur que notre adversaire, être les premiers à récupérer ces ballons qui traînent. Tous les soirs. C’est une habitude que vous devez prendre en saison régulière, pour qu’elle devienne instinctive en playoffs. Car vous n’avez pas besoin d’élever votre niveau de jeu lorsque vous jouez toujours aussi dur. Et Alex [Caruso] fait partie de ces joueurs qui jouent constamment de la sorte. C’est pour ça que nous l’adorons, c’est comme ça qu’il nous a aidés à être champions la saison dernière. Quand vous voyez un joueur se battre et jouer aussi dur, ça booste tout un groupe. »

Joueur de devoir par excellence

Dans le deuxième quart-temps, accompagné d’un Talen Horton-Tucker avec qui il s’entend de mieux en mieux sur le parquet, Alex Caruso a été le grand artisan de ce « run » de 19-2 fatal aux Raptors et sur lequel les Lakers ont ensuite pu capitaliser toute la rencontre. En plus de son plongeon donc, le meneur/arrière remplaçant des Angelenos a converti deux tirs à 3-points, délivré deux passes décisives et réussi deux interceptions, en six minutes.

À l’arrivée, l’ancien de l’université de Texas A&M termine avec 13 points, 5 rebonds, 4 passes et 2 interceptions en 28 minutes, à 4/7 aux tirs et 3/4 à 3-points. Ni plus ni moins qu’un match plein réalisé par le couteau-suisse californien, sur un petit nuage en première mi-temps, à l’instar de ses coéquipiers.

« Plonger au sol après un ballon perdu, c’est un peu à l’image de tout ce que je fais sur le terrain », confiait le principal intéressé après coup. « Je fais simplement en sorte d’anticiper le jeu, que ce soit au rebond, sur une interception, à la passe ou au shoot. [Sur le plongeon de ce soir], j’ai par exemple réalisé que je ne pourrais pas devancer Malachi Flynn, donc j’ai compris que je devais me jeter au sol, attraper le ballon puis poursuivre mon action. Tout simplement. »

Dans le dur en attaque depuis la blessure de LeBron James (99.8 points marqués sur 100 possessions, entre le 21 mars et le 5 avril, soit la pire évaluation offensive de NBA sur cette période), les Lakers se sont offert 24 premières minutes de rêve sur le plan offensif, avec 68 points marqués et 19 passes, à 25/42 aux tirs et 13/22 à 3-points.

Rester d’attaque

Toujours aussi solides en défense (103.4 points encaissés sur 100 possessions, depuis la blessure de LeBron James, soit la 2e meilleure évaluation défensive de NBA sur cette période), les « Purple & Gold » avaient surtout besoin de signer une performance de choix offensivement, afin de reprendre confiance à ce niveau.

« Nous nous sommes créés de superbes tirs », estimait ainsi Alex Caruso, au sujet de la prestation de son équipe en attaque. « Nous avons réussi les passes supplémentaires. Nous avons attaqué le cercle pour ensuite mieux ressortir le ballon vers des joueurs ouverts, en fonction des aides défensives adverses. Nous avons simplement pris les bonnes décisions pour nos coéquipiers et, lorsque vous jouez les uns pour les autres, cela rend vos tirs plus faciles et ils ont plus de chances de tomber dedans. […] J’ai trouvé que nous avions très bien commencé le match, ce qui nous a guidé vers la victoire. »

Toujours privés de LeBron James, Anthony Davis et Andre Drummond face aux Raptors, les Lakers pointent aujourd’hui à la 5e place de la conférence Ouest, avec un match et demi de retard sur le 3e et un match et demi d’avance sur le 6e. Sans ses stars, Los Angeles a forcément chuté, mais le collectif limite pour l’instant la casse.

Alex Caruso Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 LAL 37 15 43.1 30.2 70.0 0.4 1.4 1.8 2.0 1.4 0.6 1.1 0.3 3.6
2018-19 LAL 25 21 44.5 48.0 79.7 0.8 1.9 2.7 3.1 2.2 1.0 1.7 0.4 9.2
2019-20 LAL 64 18 41.2 33.3 73.4 0.3 1.7 1.9 1.9 1.5 1.1 0.8 0.3 5.5
2020-21 LAL 41 20 41.4 41.5 64.2 0.5 2.5 3.0 2.5 1.8 1.2 1.2 0.2 5.9
Total   167 19 42.3 37.8 72.6 0.4 1.8 2.3 2.3 1.7 1.0 1.1 0.3 5.7

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |