Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.08CHI1.79Pariez
  • IND1.15OKL5.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Daryl Morey pense que les Sixers ont la formule pour aller au bout

Leader de l’Est à la mi-saison, vainqueurs récemment de la meilleure équipe de la NBA, les Sixers ont une belle tête de prétendants. Daryl Morey, leur nouveau président, y croit dur comme fer.

Meilleur bilan à l’Est, juste devant les Nets (24-13) et les Bucks (22-14), les Sixers (24 victoires pour 12 défaites) ont fait trembler le All-Star Game avec les absences de dernière minute de leur deux stars, Joël Embiid et Ben Simmons, mais leur GM, Daryl Morey, n’avait plus été aussi guilleret depuis un moment.

L’ancien maître à penser des Rockets avait fait miroiter une pause après son départ du Texas, pour finalement accepter un poste du côté de Philadelphie. Comme à son arrivée à Houston en 2006, avec Tracy McGrady et Yao Ming déjà en place, il a hérité à Philly d’un duo de superstars qui n’attendent plus que de passer un dernier cap.

Avec Doc Rivers aux manettes de l’équipe, Daryl Morey estime que les Sixers disposent « d’une formule d’une équipe qui peut gagner le titre, c’est forcément très enthousiasmant. »

Au centre du dispositif se tient évidemment Joel Embiid, l’actuel leader dans la course au titre de MVP avec ses 30 points, 12 rebonds, 3 passes et presque 2 contres de moyenne par match. Avant la coupure, le pivot camerounais a montré de quel bois il pouvait se chauffer, face à Rudy Gobert, contre qui il avait une dent, ce dernier lui ayant été préféré dans les meilleurs cinq NBA la saison passée.

Après la victoire face au Jazz, dans le duel au sommet de la NBA, et une prestation de patron de Joel Embiid à 40 points et 19 rebonds, Daryl Morey ne peut s’empêcher de promouvoir son pivot, une « force inarrêtable » selon lui.

Joël Embiid, une « force inarrêtable »

« J’ai souvent des problèmes quand je dis des trucs comme ça, mais c’est le joueur le plus inarrêtable que j’ai jamais vu. Et j’en ai vu un paquet, vous savez de qui je veux parler », lance Daryl Morey dans Sports Illustrated, avec une allusion à peine masquée à James Harden. « Je n’ai jamais rien vu de tel. Comme l’autre soir face à Rudy Gobert. Il l’a joué en tête-à-tête à trois mètres du panier et ça s’est fini sur un dunk. Et ce face à un défenseur extraordinaire. Mais il n’a eu aucune réponse. »

Persuadé de détenir le Shaq de sa génération en Joel Embiid, Daryl Morey n’en oublie pas pour autant ses deux lieutenants, en Ben Simmons et Tobias Harris. Pour aller loin, Philadelphie aura besoin de ses trois mousquetaires, surtout face au « Big Three » construit à Brooklyn.

« Cette conviction renforce encore la confiance de Joel, Ben et Tobias et leur ressenti de la situation actuelle, et ils jouent encore mieux. Je ne pense pas que ce soit un accident si Joel, Ben et Tobias sont tous en train de réaliser leur meilleure saison. Une des nombreuses forces de Doc est de tirer le meilleur de ses joueurs. »

Bien content d’être dans la conférence Est après une quinzaine d’années à l’Ouest (« S’il-vous-plaît, laissez-moi être à l’Est pour toujours. L’Ouest est trop brutal », dit-il en rigolant), Daryl Morey se dit évidemment satisfait de la première moitié de saison réalisée par les Sixers. Mais il sait que le chemin est encore long…

« Ce travail peut parfois être épouvantable donc c’est aussi important de célébrer quand ça marche. Cela dit, on ne perd évidemment pas notre objectif de vue, et c’est le titre. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Joel Embiid 39 32.2 51.2 37.8 85.3 2.2 9.0 11.2 3.1 3.1 1.0 1.4 2.4 29.9
Tobias Harris 49 33.3 52.1 40.7 88.6 1.0 6.2 7.2 3.6 1.9 0.9 0.9 2.0 20.5
Ben Simmons 48 33.3 54.5 30.0 61.5 1.7 6.0 7.6 7.1 3.3 1.6 0.6 3.1 14.8
Shake Milton 49 23.9 45.2 34.0 85.4 0.6 1.7 2.3 3.0 1.7 0.6 0.3 2.2 13.4
Seth Curry 45 29.0 44.4 41.0 89.4 0.2 1.9 2.1 2.9 1.2 0.8 0.2 1.7 12.1
Danny Green 56 28.5 42.1 41.5 75.8 0.8 2.9 3.8 1.7 1.1 1.3 0.9 1.9 9.7
Furkan Korkmaz 46 19.7 40.5 37.3 72.4 0.3 1.8 2.1 1.3 0.9 1.0 0.2 1.2 9.4
Tyrese Maxey 48 14.2 45.2 27.8 86.8 0.2 1.3 1.5 1.6 0.6 0.3 0.1 1.1 7.0
Dwight Howard 55 17.4 58.0 25.0 57.9 2.6 5.7 8.3 0.8 1.8 0.4 0.9 3.1 6.7
Dakota Mathias 8 15.4 39.6 30.8 33.3 0.1 0.8 0.9 1.6 0.1 0.1 0.4 0.9 6.0
Tony Bradley 20 14.4 68.0 0.0 63.6 1.9 3.2 5.2 0.8 0.3 0.3 0.7 1.4 5.5
Mike Scott 38 17.4 35.4 33.3 60.0 0.2 2.3 2.6 0.6 0.4 0.5 0.2 1.4 4.2
Matisse Thybulle 54 19.6 41.9 30.5 50.0 0.5 1.5 2.0 0.9 0.4 1.5 1.0 2.0 3.9
Isaiah Joe 30 9.5 33.7 33.3 88.9 0.2 0.8 1.0 0.6 0.2 0.3 0.1 0.9 3.2
Paul Reed, Jr. 17 6.6 47.7 0.0 25.0 0.8 1.0 1.8 0.4 0.5 0.3 0.4 0.9 2.5
Mason Jones 4 3.8 66.7 50.0 0.0 0.5 0.2 0.8 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0 2.2
George Hill 1 17.5 20.0 0.0 0.0 1.0 1.0 2.0 2.0 2.0 0.0 2.0 0.0 2.0
Rayjon Tucker 9 3.4 40.0 50.0 90.0 0.1 0.6 0.7 0.2 0.1 0.0 0.0 0.3 1.6
Vincent Poirier 10 3.9 25.0 0.0 33.3 0.6 0.8 1.4 0.2 0.4 0.0 0.3 0.8 0.8
Terrance Ferguson 13 3.8 14.3 0.0 0.0 0.0 0.1 0.1 0.2 0.3 0.1 0.0 0.5 0.2
Anthony Tolliver 1 14.1 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 1.0 1.0 0.0 1.0 1.0 0.0
Ignas Brazdeikis 1 7.9 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |