Pariez en ligne avec Unibet
  • MIN4.75MIL1.2Pariez
  • CHA1.6CLE2.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour son anniversaire, Jamal Murray a sorti le grand jeu au meilleur moment

Incandescent depuis deux semaines, le meneur des Nuggets a remis le couvert cette nuit, en inscrivant 19 de ses 24 points dans le quatrième quart-temps, face aux Blazers. Une belle manière de fêter son 24e anniversaire et d’évacuer la déception liée à l’annonce des remplaçants pour le All-Star Game.

La saison de Jamal Murray est officiellement lancée et ses récents adversaires peuvent en témoigner. Avant cette nuit, il tournait effectivement à près de 31 points, 6 rebonds et 5 passes sur ses six derniers matchs (trois victoires). En affichant, surtout, des pourcentages de réussite de 58 % aux tirs, 47 % à 3-points et 88 % aux lancers-francs.

Extrêmement régulier dernièrement, le meneur canadien s’avançait donc face aux Blazers avec l’envie de continuer sur sa lancée, d’autant plus en ce 23 février si particulier car synonyme, pour lui, de 24e anniversaire. Problème, les trois premiers quarts-temps de cette rencontre ne se sont pas vraiment déroulés comme prévu puisqu’il ne culminait qu’à 5 petits points (1/8 aux tirs), à douze minutes de la fin.

« Trouver le juste équilibre »

Fort heureusement pour les Nuggets et lui, Jamal Murray s’est réveillé au meilleur des moments, autrement dit dans le dernier acte, en inscrivant 19 des 33 points de son équipe sur la période. Relayant parfaitement un Nikola Jokic auteur de 41 points dans cette partie, mais qui a pourtant su s’éclipser pour laisser la lumière à son coéquipier, qui se trouvait alors « dans la zone ».

Dans les colonnes du Denver Post, après la rencontre, le meneur de désormais 24 ans préférait en tout cas s’attarder sur sa capacité à ne pas vouloir forcer coûte que coûte la décision, surtout quand l’adresse le fuit.

« Il s’agit juste de trouver le bon équilibre. Je ne vais jamais rien forcer. [Nikola Jokic] était en forme donc ça m’allait de n’être qu’à 5 points [après trois quarts-temps], ce qui est bizarre à dire pour moi. Mais je ne cherche jamais les stats à tout prix. Je ne vais pas forcer pour faire augmenter mon nombre de points. Je choisis simplement mes positions de tir et, parfois, cela va tomber dedans plus tardivement. »

Le retour de Jamal « Bubble » Murray ?

À égalité à l’issue du troisième quart-temps, Nuggets et Blazers ont été les témoins privilégiés du coup de chaud de Jamal Murray. Celui-ci s’est chargé de porter les siens vers la victoire, tantôt à 3-points (3/4), aux lancers-francs (4/4) ou en attaquant le cercle (3/6). Une véritable démonstration individuelle de la part de celui que l’on surnomme « Blue Arrow ».

« C’est un spectacle pour les yeux et, ce soir, il était le bienvenu pour nous », se réjouissait son coach, Michael Malone, après coup. « L’avantage avec Jamal [Murray] c’est que tout ce dont il a besoin, c’est de voir un tir tomber dedans. Et quand Nikola [Jokic] est sorti dans le dernier quart-temps, je savais que nous aurions besoin que Jamal prenne le relais. »

Le temps d’un match, le meneur de jeu a ainsi pu évacuer cette déception —certes attendue— liée à l’annonce des remplaçants du All-Star Game. Événement auquel il ne participera donc pas, à l’inverse de son coéquipier Nikola Jokic, quant à lui titulaire à Atlanta le 7 mars prochain.

Alors que l’on pouvait s’attendre à ce qu’il décroche sa première étoile cette saison, au sortir de son excellente campagne de playoffs dans la « bulle » d’Orlando, le Canadien devra finalement patienter encore un peu avant de bénéficier de ce statut de All-Star. Au grand dam de Michael Malone, qui espérait l’y voir dès cette année.

« C’est une conversation que Jamal [Murray] et moi avons eu après la saison dernière. Il a changé de dimension tout au long de ses 19 matchs de playoffs. En réalité, Jamal est phénoménal ces derniers temps, mais ce n’est pas arrivé suffisamment tôt dans la saison. Nous sommes à 17-14 et, si vous voulez être All-Star, il vous faut être au rendez-vous chaque soir. Je pense que Jamal est encore en phase d’apprentissage, pour s’améliorer à ce niveau. »

Jamal Murray Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 DEN 82 22 40.4 33.4 88.3 0.5 2.1 2.6 2.1 1.5 0.6 1.4 0.3 9.9
2017-18 DEN 81 32 45.1 37.8 90.5 1.0 2.7 3.7 3.4 2.1 1.0 2.1 0.4 16.7
2018-19 DEN 75 33 43.7 36.7 84.8 0.9 3.4 4.2 4.8 2.0 0.9 2.1 0.4 18.2
2019-20 DEN 59 32 45.6 34.6 88.1 0.8 3.2 4.0 4.8 1.7 1.1 2.2 0.3 18.5
2020-21 DEN 47 36 48.0 41.2 86.4 0.8 3.3 4.0 4.8 2.0 1.3 2.2 0.3 21.3
Total   344 30 44.6 36.7 87.7 0.8 2.9 3.7 3.8 1.9 0.9 2.0 0.3 16.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |