NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIN97
BRO127
IND115
LAC126
TOR103
ATL108
CHA93
LAL101
UTH106
OKC96
PHO85
MIA72
POR78
BOS75
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIN4.75MIL1.2Pariez
  • CHA1.6CLE2.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bruce tout-puissant

Intronisé dans le cinq majeur depuis la défaite contre les Sixers le 7 février dernier, Bruce Brown trouve petit à petit sa place offensivement. Contre les Kings, l’ancien Piston a même battu son record en carrière avec 29 points.

Arrivé en catimini du côté de Brooklyn en échange de Dzanan Musa et d’un tour de Draft en novembre dernier, on se demandait si les Nets comptaient véritablement sur lui ou si c’était juste une monnaie d’échange dans un futur trade autour de James Harden.

Résultat des courses, Harden est arrivé et Bruce Brown est resté. Oscillant entre le banc et cinq majeur, l’arrière d’1m93 a gagné sa place au fil du temps à tel point qu’il n’est plus sorti du cinq depuis la défaite face aux Sixers.

Le soldat par excellence

Dans un rôle un peu hybride où il va défendre sur un extérieur mais attaquer essentiellement depuis la raquette, Brown s’éclate dans le système de Steve Nash. Hier encore, Brown a joué comme un véritable 4 à poser des écrans et rouler vers le cercle pour finir grâce à ses qualités athlétiques.

En tant que véritable role player bien tanké du haut du corps, James Harden apprécie évoluer à ses côtés et en a profité pour lui rendre hommage chez USA Today : « Il donne tout ce qu’il a chaque soir. Il fait ça tout le temps, et ça donne de grandes choses pour lui. Il pose les écrans et s’ouvre au cercle. Il est incroyable quand il coupe, et il est capable de mettre des 3-points. Je suis fier de lui. ».

Quand il ne profitait pas des longues passes d’Harden derrière la défense très douteuse des Kings, Brown jouait les snipers dans le coin. En effet, il va être l’acteur majeur du 14-1 enregistré par les Nets grâce notamment à 13 points dans le dernier quart dont deux réussites de loin pour passer de 110-109 à 124-110. Le tout en chambrant le banc des Kings.

Il chambre le banc de Sacramento

« Au départ, ils m’ont laissé seul sur transition, et James m’a trouvé. Une fois que ça commence à rentrer, on se sent bien » réagit l’ancien arrière des Pistons. « Les Kings n’arrêtaient pas de parler, et vous savez comment se comportent les remplaçants quand vous ne shootez pas bien. Il fallait que je fasse quelque chose. »

Tout surpris d’avoir battu son record de points (à 11-13 aux tirs), Bruce Brown est à la hauteur des responsabilités qui lui sont confiées en attendant de voir si le retour de Kevin Durant le repousse sur le banc.

Souvent décrié par son manque de personnel après l’arrivée d’Harden, le « supporting cast » se découvre des nouvelles têtes sur ces derniers matchs en l’absence de Durant, et ça fait désormais 7 victoires de suite.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |