Summer
league
Summer
league
CHI96
MIL89
NYK90
CHA94
BOS37
MIA36
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | Chris Paul et Monty Williams fouillent dans les archives de Doc Rivers

Pour arracher la victoire face à Dallas, le meneur et son coach ont ressorti un système de Doc Rivers, que Chris Paul jouait avec JJ Redick du temps des Clippers.

Cette nuit, quand on a demandé à Monty Williams en conférence de presse d’où venait le système qui a offert le tir de la victoire à Devin Booker face à Dallas, le coach a expliqué que c’est Chris Paul qui en a eu l’idée.

« J’aurais aimé pouvoir dire que je suis assez intelligent pour avoir inventé ce système, mais j’ai vu quelqu’un d’autre le mettre en place et c’est une action que Chris avait déjà utilisée », a ainsi détaillé le technicien pour l’Arizona Republic. « Il en connaissait le timing. »

De son côté, Chris Paul confirmait que c’était bien une action qu’il avait l’habitude de jouer avec JJ Redick du côté des Clippers, mais il a fallu qu’on fouille pas mal pour remettre la main dessus.

Vider le côté fort et poser un écran latéral

C’est le 8 février 2016, à Philadelphie, qu’on a finalement pu retrouver la trace de ce système.

Los Angeles est mené de trois points (88-85) à 19 secondes de la fin, et a donc besoin d’un tir lointain. L’idée du système dessiné par Doc Rivers, c’est de brouiller les pistes en positionnant Chris Paul dans le coin, tout en vidant le côté fort pour permettre à JJ Redick de profiter d’un « flare screen » de DeAndre Jordan en tête de raquette.

Et ça fonctionne avec une défense des Sixers perdue, notamment un Robert Covington qui veut jouer les libéros, et qui veut donc suivre JJ Redick, puis laisse Ish Smith s’empaler sur le pivot adverse.

C’est donc ce principe que Chris Paul et Monty Williams ont repris pour piéger les Mavericks. Le système est tout de même un peu différent, déjà parce qu’il débute ligne de fond, mais aussi parce qu’il semble avoir été beaucoup moins travaillé. Et c’est logique si c’est Chris Paul qui l’a proposé lors du temps-mort précédent…

Des imprécisions de Phoenix mais Dallas oublie de faire faute…

Mikal Bridges, qui lève les bras une demi-seconde, semble ainsi ne pas bien savoir s’il doit jouer le pick-and-roll avec Chris Paul avant sa coupe, et surtout l’écran crucial de DeAndre Ayton est raté.

Josh Richardson arrive ainsi plutôt bien à le contourner, mais Devin Booker a suffisamment d’espace pour se présenter et recevoir le ballon dans le bon tempo. Avec les mouvements de Mikal Bridges et Cameron Johnson, et la présence de DeAndre Ayton poste haut, les Suns ont en tout cas neutralisé les aides possibles et leur All-Star peut réussir un shoot qui n’est donc pas si simple, car Josh Richardson n’est finalement pas loin du tout.

Phoenix a pourtant rajouté deux fausses pistes en début de système (un faux pick-and-roll de Mikal Bridges et un faux « curl » de Cameron Johnson) pour masquer au maximum ses véritables intentions… et a également profité du fait que Dallas a « oublié » de faire faute, alors que l’équipe n’était pas encore dans le bonus.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités