NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Coqueluche des Knicks dans les années 1970, Harthorne Wingo est décédé

L’ailier avait remporté le titre avec New York en 1973. Discret dans ses performances, il avait en revanche marqué les fans de l’époque.

Avec 212 matches joués à New York et seulement 4.8 points de moyenne, Harthorne Wingo n’a pas laissé une trace profonde chez les Knicks pour ses performances. Néanmoins, l’ancien joueur, décédé le 23 janvier dernier à 73 ans, a marqué les mémoires de cette franchise et de la ville qui ne dort jamais.

Champion en 1973, dès sa première saison en NBA, avec Willis Reed, Earl Monroe ou encore Walt Frazier, Harthorne Wingo était la coqueluche des fans du Madison Square Garden et même des Beastie Boys dans leur chanson Lay It On Me : « My favorite New York Knick was Harthorne Wingo. »

« Dès qu’il rejoignait la table de marque, le public devenait fou », se souvient le célèbre commentateur Marv Albert pour le New York Post. « Il était le joueur le plus populaire, car les gens savaient qu’il jouait dur, avec son tir peu académique et son sourire. »

Légende du Rucker Park à Harlem, Harthorne Wingo a quitté les Knicks après quatre saisons, en 1976. Il s’est ensuite envolé vers l’Europe pour continuer sa carrière, en Italie et en Suisse. Il a même évolué quelques temps en Amérique latine, avant de revenir à New York en 1983 pour y vivre sa retraite. C’est là-bas qu’il s’est éteint.

« C’était une belle personne », a réagi son ancien coéquipier Bill Bradley. « Les fans l’adoraient, ses coéquipiers aussi. » Et les chants « Win-go ! » ont longtemps résonné au Madison Square Garden.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |