NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
TEA
LEB2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Brooklyn fait craquer le Heat dans le « money time »

Irréguliers durant une bonne partie du match, les Nets réalisent un money time plus que parfait pour se défaire de Miami (98-85). Kevin Durant (20 points, 13 rebonds) et James Harden (20 points, 8 passes) ont été décisifs.

Avec KZ Okpala dans le cinq majeur, les Floridiens démarrent pied au plancher, sans sourciller. Bam Adebayo commence son chantier dans la peinture, et Miami ne rate pas son entrée en matière pour ce second match en trois jours face aux Nets. En face, seul Kevin Durant arrive à jouer à son niveau jusqu’à présent, et Steve Nash prend un premier temps-mort pour relancer les siens, menés  de cinq points (13-8).

Ses joueurs sont dans le dur en attaque, et ne mettent quasiment aucun tir malgré la défense plus que moyenne des visiteurs. Bam Adebayo fait la totale à DeAndre Jordan, puis à Jeff Green, qui ne sait pas vraiment quoi faire face au pivot All-Star.

Andre Iguodala amène du jus en sortie de banc, et donne quelques conseils à Gabe Vincent, qui a l’opportunité de prendre le poste de meneur remplaçant avec son jeu rapide. James Harden passe complètement au travers de son premier quart-temps (1 point) et les visiteurs sont devant après douze minutes de jeu (21-15).

Bam Adebayo en patron

La « second unit » locale tente de remettre Brooklyn sur les rails, et Reggie Perry montre deux beaux mouvements dans la peinture, dont un sur la truffe de Precious Achiuwa. Mais le rookie de Miami lui colle un contre énorme, puis lui répond sur transition, bien aidé par les passes d’Iguodala. Adebayo retrouve le parquet, et écrase un gros dunk après un rebond offensif sur le pauvre Green, qui passe un bien mauvais moment (31-28).

Adebayo porte son équipe (15 unités déjà), et en l’absence de Jimmy Butler, il remet le costume de patron. La connexion avec Goran Dragic est parfaite, et le niveau de jeu s’élève pour les deux équipes, qui jouaient sur courant alternatif depuis de longues minutes. Le « Big Three » des Nets se trouve plutôt bien, mais leurs tirs ne rentrent quasiment pas, et le reste de l’équipe passe un peu (trop) de temps à les regarder jouer. À la pause, Miami mène logiquement au tableau d’affichage (45-41).

Les Nets doivent absolument hausser leur niveau de jeu, et Joe Harris montre l’exemple. Le shooteur est impliqué, et en manque de réussite de loin, il va chercher des fautes intelligentes en pénétration. Mais Goran Dragic allume de loin, et ne se fait pas prier pour noircir sa feuille de match avec Adebayo, qu’il gave de superbes caviars. Après avoir marqué son 6e tir de loin du match, Miami est toujours en tête (61-58). Iguodala met toute son énergie et son expérience au service des siens, et son apport est énorme.

« Big Three », triple menace !

Les Nets n’arrivent pas à mettre les visiteurs en difficulté, et le Heat continue de développer son plan de jeu quasiment à la lettre, sereinement. Les seconds couteaux de Brooklyn n’apportent quasiment rien, et cela frustre forcément Steve Nash qui le fait savoir sur deux arrêts de jeu. Green se montre poste bas, et provoque des fautes sur Achiuwa et Vincent, un peu trop naïfs sur le coup. Mais ce diable d’Adebayo marque un tir à 3-points avec la planche du buzzer, et son équipe est toujours devant (71-70).

Timothée Luwawu-Cabarrot revient sur le parquet, et essaye d’apporter par sa défense. Le Français est sur Iguodala, qui lui joue quelques tours avec son expérience, mais TLC ne baisse pas les bras, en lui répondant de loin. Durant le remplace, et il se signale de suite par un tir primé pour donner un peu d’air à Brooklyn. Adebayo donne une petite leçon de feintes au pauvre Perry, mais les Nets sont passés devant à l’entame du « money time » (81-80).

Harden sort aussi de sa boîte, et Irving score lorsque son équipe en a le plus besoin. Le Heat est sonné, et Erik Spoelstra prend deux temps-morts en moins de trois minutes pour secouer ses joueurs. Mais les Nets sont en fusion, et ils allument des mèches de loin, avec un Harden parfait en chef d’orchestre, et très complice avec Joe Harris. Le Heat encaisse un 15-0 au plus mauvais moment et avec un très bon Harden dans les dernières minutes, Brooklyn s’impose 98-85 pour bien débuter la semaine.

Nets / 98 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
K. Durant 38 6/21 3/12 5/6 0 13 13 5 1 1 1 2 20 24
J. Harris 36 4/9 3/8 1/1 0 2 2 3 3 0 1 0 12 11
D. Jordan 20 5/7 0/0 1/1 2 4 6 1 3 1 0 0 11 17
K. Irving 40 6/17 1/4 3/3 0 8 8 4 2 1 2 0 16 16
J. Harden 34 7/10 3/5 3/5 0 4 4 8 0 1 3 1 20 26
J. Green 34 2/7 0/4 6/6 0 5 5 2 2 1 0 0 10 13
R. Perry 12 2/4 0/0 0/0 1 5 6 0 3 0 0 1 4 9
T. Luwawu-Cabarrot 13 2/7 1/4 0/0 1 1 2 1 3 0 0 1 5 4
B. Brown 13 0/3 0/1 0/0 2 1 3 0 1 1 0 0 0 1
Total 34/85 11/38 19/22 6 43 49 24 18 6 7 5 98
Heat / 85 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
K. Olynyk 18 1/7 0/5 0/0 1 5 6 1 4 0 1 2 2 4
K. Okpala 21 1/3 1/3 0/0 0 1 1 1 4 0 1 0 3 2
B. Adebayo 35 10/19 1/1 5/6 3 7 10 5 1 0 3 1 26 29
G. Dragic 33 7/13 6/9 1/4 1 5 6 5 4 0 2 0 21 21
D. Robinson 38 1/10 1/10 4/4 0 5 5 2 2 0 1 1 7 5
P. Achiuwa 13 2/4 0/0 0/0 0 4 4 1 2 1 2 1 4 7
A. Iguodala 28 2/5 1/4 0/1 2 6 8 2 1 2 1 1 5 13
G. Vincent 19 2/6 0/3 2/2 1 2 3 1 2 0 0 0 6 6
K. Nunn 35 5/17 1/8 0/0 0 2 2 2 1 0 1 1 11 3
M. Strus 1 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 31/84 11/43 12/17 8 37 45 20 21 3 12 7 85

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |