NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI
DAL1:00
BRO
ORL1:30
NYK
SAC1:30
MEM
LAC2:00
DEN
WAS3:00
MIL
NOR3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.52DAL2.62Pariez
  • BRO1.22ORL4.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La mention Lue est approuvée

Ancien assistant de Doc Rivers, Tyronn Lue apprécie de donner la parole à ses joueurs, et la méthode séduit.

On attribue à Socrate, cette célèbre citation : « Ce que je sais, c’est que je ne sais rien« . Pour Tyronn Lue, c’est un peu différent. « Je ne suis pas quelqu’un qui pense qu’il sait tout » a-t-il expliqué pour évoquer sa relation avec ses joueurs. Même s’il a trois bagues aux doigts, dont une comme entraîneur, le technicien ne se place jamais au-dessus de ses joueurs, et sa méthode est collégiale. Il apprécie de discuter de ses choix avec ses hommes.

« Je veux simplement prendre les bonnes décisions au lieu de penser que je sais tout » poursuit-il dans le Los Angeles Times. « C’est bien d’avoir un dialogue avec ses joueurs, simplement pour savoir ce qu’ils en pensent, et si on a le sentiment qu’ils se trompent, c’est bien de leur expliquer pourquoi, et je pense que ça améliore grandement l’ensemble. Avoir cette communication permanente avec ses joueurs, je pense que c’est vraiment bien et ils ont le sentiment d’être toujours impliqués. Cela ne veut pas dire que j’ai toujours raison, ou qu’ils ont toujours raison. On veut juste prendre les bonnes décisions. »

« Le plus important, c’est simplement d’en parler, de simplement discuter entre nous, coaches et joueurs »

Absent en début de saison, Marcus Morris découvre cette méthode, et il la valide. « C’est simplement ouvert, et on peut dire ce qu’on veut. L’énergie est bien meilleure que l’an passé » apprécie l’ailier des Clippers, qui avait souligné en décembre « le manque d’ego » de Tyronn Lue. « Tout le monde se respecte beaucoup, tout le monde écoute les joueurs, et on avance comme ça. Le dialogue entre les joueurs et les coaches doit être fort quand on essaie de gagner un titre. L’an passé, on s’est plus ou moins écroulé, et la priorité, quand on s’est réuni, c’était d’oublier cette merde. C’est une nouvelle saison, une nouvelle équipe, et on essaie de progresser chaque jour. »

Cela prend du temps, comme l’a prouvé le revers face aux Warriors après avoir gâché une avance de 22 points.

« À San Francisco, on est peut-être resté une heure à discuter ensemble dans le vestiaire après le match. Il y a des manières différentes de se souder » rapporte Nicolas Batum, tandis que Paul George semble s’épanouir dans cette gestion participative.

« Il y a un vrai lien. C’est plaisant de jouer avec cette équipe. On est concentré, on est soudé, c’est un des meilleurs vestiaires que j’ai connus dans ma carrière. J’espère que vous le voyez aussi, qu’on s’entend bien ensemble. »

C’est déjà une première victoire pour Tyronn Lue qui avait récupéré un groupe traumatisé. L’ossature est restée la même, mais les ajouts de Serge Ibaka et de Nicolas Batum ont apporté de l’altruisme et de la sérénité, et le coach ne veut pas surtout pas briser ce dialogue.

« Le plus important, c’est simplement d’en parler, de simplement discuter entre nous, coaches et joueurs. Simplement parler de ce qu’on voit, de ce que les stats disent, et je pense que les joueurs le comprennent » conclut l’ancien coach des Cavaliers, qui tente de trouver des solutions contre les trous d’air de sa formation. « Pour lutter contre la suffisance, il s’agit de décomposer les choses et de dire aux joueurs étape par étape ce qui se passe lorsque les équipes reviennent et font ces gros runs. Nous en parlons depuis une semaine environ. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |