NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
WAS64
MEM75
BOS49
LAC46
MIA33
ATL39
TOR0
DET0
SAS
NYK2:30
MIL
DEN3:00
LAL
PHO4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.31DEN3.75Pariez
  • LOS1.9PHO1.94Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Heat n’a rien perdu de son caractère

Mené de 14 points en deuxième mi-temps au lendemain d’une grosse fessée, Miami n’a pas plié, et s’est finalement imposé face aux Bucks.

Comme le prouvent les Clippers à l’Ouest, on peut prendre une très grosse fessée, et parfaitement réagir. Les coéquipiers de Kawhi Leonard sont leaders à l’Ouest alors qu’ils en avaient pris 51 à domicile face à Dallas, et cette nuit, le Heat a parfaitement rebondi après s’être incliné de 47 points face aux Bucks. C’était la veille, et les hommes d’Erik Spoelstra retrouvaient le même adversaire !

« Je pense qu’il y avait beaucoup de colère et de frustration hier, et aujourd’hui, il s’agissait juste de se remettre au travail et de se préparer à proposer une meilleure version » a expliqué le coach du Heat après la revanche de ses joueurs. « Sur la durée d’une saison, on veut en permanence développer de la dureté et de la résistance, et nos gars ont répondu comme il fallait. »

Pour marquer le coup, Erik Spoelstra avait tout de même décidé de changer son cinq de départ. Exit Meyers Leonard et Moe Harkless, et place au « small ball » avec Avery Bradley et Andre Iguodala, deux spécialistes défensifs. Deux joueurs capables de mettre la pression sur les extérieurs pour éviter un nouveau déluge à 3-points. « Iggy » n’avait d’ailleurs plus été titulaire depuis les Finals 2019 !

« Cela commençait à ressembler au basket du Heat »

« J’ai trouvé que ‘Dre avait vraiment posé les premières fondations, comme Jimmy le fait habituellement » souligne son entraîneur, alors que Tyler Herro a semblé vraiment à l’aise à l’arrière avec Bradley à ses côtés. « Tyler peut encore davantage s’appuyer sur ses points forts lorsqu’il reçoit des passes et crée l’attaque. Ce soir, il était plus déterminé et il a mieux lu la défense« . Cette détermination s’est traduit par une grosse défense sur Khris Middleton, mais aussi par une grosse activité au rebond : 15 prises ! C’est plus que Bam Adebayo ou Giannis Antetokounmpo. « Cela commençait à ressembler au basket du Heat » résume Tyler Herro.

Ce qu’Erik Spoelstra a aussi apprécié, c’est l’attitude de Bam Adebayo. L’intérieur a d’abord laissé le jeu venir à lui, et il a ensuite joué à mi-distance plutôt que de s’empaler sur Giannis Antetokounmpo et Brook Lopez.

« Bam sait combien il est important des deux côtés du terrain. Il avait l’une des tâches défensives les plus compliquées puisqu’il doit quasiment défendre tout le temps sur Giannis » rappelle le coach du Heat. « En attaque, comme Jimmy n’est pas là, il doit endosser plus de responsabilités dans la création, la gestion du ballon et le fait de faciliter les choses pour les autres. C’est un grand luxe pour nous de l’avoir car notre attaque peut fonctionner quand il mène le jeu. Il nous positionne, et ça permet de ne pas ressentir de pression lorsqu’il lance l’attaque. »

À l’arrivée, le Heat comble un déficit de 14 points en deuxième mi-temps pour finalement s’imposer de 11 points (119-108). Un différentiel de 25 points en vingt minutes qui s’est construit en défense, avant que les jokers, Goran Dragic et Kelly Olynyk, ne punissent des Bucks à bout de souffle.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |