Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR43
MEM43
SAC
WAS1:00
BRO
ORL2:00
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Donovan Mitchell et Mike Conley Jr. apprennent à se partager la gestion du jeu

Mike Conley Jr. accepte de laisser la direction du jeu à son coéquipier, et de jouer sans ballon.

C’est finalement peut-être la clé de la réussite du Jazz, la complicité et la complémentarité du tandem Conley-Mitchell. Les deux sont de très bons défenseurs, mais c’est en attaque qu’il y a du boulot. Le premier, arrivé de Memphis il y a 18 mois, n’a pas encore trouvé ses marques, et la priorité est donc de travailler sur cette relation avec le « franchise player ». Car Donovan Mitchell a besoin du ballon, et il peut aussi créer du jeu.

« Je pense que notre expérience dans la bulle nous a clairement aidés. Simplement parce que ça nous a permis de voir où l’autre aime avoir le ballon dans des situations différentes » explique Donovan Mitchell dans le Deseret News. « On ne pouvait pas vraiment le faire pendant la saison car Mike était blessé, et on a pu le faire dans la bulle. On a trouvé des solutions pour jouer ensemble, et ça nous aide déjà. »

Don et moi, on se battait parfois pour savoir qui devait monter la balle

La solution est simple : Mike Conley Jr. doit apprendre à jouer sans ballon, et ne pas rester statique en attaque. À Memphis, il dirigeait le jeu. À Utah, il y a beaucoup de « playmakers », qu’il s’agisse de Donovan Mitchell donc, mais aussi de Joe Ingles ou même Jordan Clarkson.

« Je pense que cela nécessite du travail pour en arriver là. Vous savez, Don et moi, on se battait parfois pour savoir qui devait monter la balle » raconte Mike Conley Jr, qui reconnaît qu’il avait tendance à forcer et à trop chercher la passe décisive, alors qu’il pouvait lâcher la balle, et se comporter comme un deuxième arrière.

C’est d’ailleurs ce qu’on a vu face aux Suns où Mike Conley Jr. a profité des écrans de Rudy Gobert pour faire du catch-and-shoot sur des passes de… Donovan Mitchell. Et il apprécie ce nouveau rôle.

« J’aime beaucoup ça. Je pense qu’on est bien meilleur alors que le début de saison approche. Dès que Donovan a la balle, je vais simplement dans le corner, et il cherche à créer. Il est tellement altruiste. Quand on profite de telles passes, c’est si facile de sortir d’un écran, et si je suis démarqué de shooter. Si ce n’est pas possible, c’est à moi de créer, et vice versa, c’est à Don de sortir des écrans, ou à Joe et Bojan. On a tous ça en tête chez les arrières. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités