NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BOS
NYK19:00
WAS0
CLE0
DAL
CHI21:00
OKC
PHI1:00
DEN
UTH2:00
SAC
NOR3:00
LAC
IND4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.32NEW3.4Pariez
  • DAL1.34CHI3.3Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Tom Digbeu, la NBA en ligne de mire

Après une année difficile, Tom Digbeu revient en forme, et en force, avec son club lituanien de Prienai. Le fils d’Alain Digbeu se présente comme un des grands espoirs français pour la Draft NBA 2021, voire 2022.

Après la draft historique de Killian Hayes en 7e choix, la sélection la plus haute pour un joueur français, tous les regards se tournent désormais sur la prochaine cuvée. En l’occurrence, pour le contingent tricolore, il y aura pas mal de candidats intéressants, et ce, d’un peu partout autour du globe.

Il y aura évidemment les joueurs NCAA, tels Olivier Sarr et Yves Pons, mais aussi d’autres pépites élevées au bon grain hexagonal, comme Matthew Strazel, Matthieu Gauzin, Malcolm Cazalon ou, plus tard, Victor Wembanyama.

Et puis, il y aura des joueurs moins connus, mais également talentueux, comme Tom Digbeu qui évolue en Lituanie.

Une perf’ marquante face à Kaunas

Le fiston d’Alain, ancienne star à l’Asvel et parmi les premiers joueurs français à s’exporter avec succès à l’étranger, notamment à Barcelone (et drafté en NBA par les Atlanta Hawks en 1997, même s’il n’y jouera jamais), tourne pour le coup à 9 points, 2 rebonds en 19 minutes avec Prienai cette saison.

Mais s’il est arrivé récemment sur le devant de la scène, c’est surtout après sa grosse performance face au Zalgiris Kaunas (de Joffrey Lauvergne) quand il a fini à 27 points et 11 rebonds pour 36 d’évaluation. Ce qui lui a valu les honneurs du MVP de la semaine en LKL, à 19 ans donc…

« Lorsque vous jouez contre des équipes qui évoluent en Euroligue, en Eurocup ou en BCL, vous êtes automatiquement surmotivé », expliquait-il récemment sur le site grec SDNA. « C’était quelque chose de naturel pour moi. J’ai joué mon jeu et cette motivation est ressortie tout naturellement. »

Ayant débuté le basket sur le tard (à 12 ans) du côté d’Alicante, où a évolué alors son paternel, puis à Villeurbanne, là aussi sur les traces de papa, le jeune Tom a ensuite pris son envol pour intégrer le prestigieux centre de formation de Barcelone, où il est resté pendant quatre ans, de 2015 à 2019.

« Avant d’aller à Barcelone, physiquement et mentalement, je n’étais pas dans les meilleures conditions possibles, je ne le cache pas. Avec le temps, cependant, j’ai gagné en confiance et j’ai réalisé ce que je devais faire sur le terrain et ce que je ne devais pas faire. Cette expérience a fait de moi ce que je suis maintenant. »

La NBA en ligne de mire… après un passage en Euroleague ?

À 19 ans, après une saison sans jouer à cause de problèmes de santé, Tom Digbeu mord dans le ballon à pleine dents cette année. Dans l’ancien club de LaMelo Ball, le prospect français retrouve peu à peu sa meilleure condition physique et continue son apprentissage express.

« L’endurance est mon point fort. J’ai le premier pas pour déborder mon adversaire direct et terminer l’action, ou pour passer à mon coéquipier. Ce que je veux améliorer, c’est la régularité que j’ai dans le tir, pour être plus constant en adresse, et je veux également progresser sur mon dribble main gauche. Cette année, je veux mûrir au fil du temps. Je vais continuer à travailler dur et je veux montrer ce que je peux faire. »

Actuellement 7e du championnat à 4 victoires pour 7 défaites, le club de Tom Digbeu peut encore prétendre à jouer les playoffs, mais il va falloir sérieusement s’arracher. Son coach, Mantas Sernius, confirme un potentiel certain, mais également un manque de rigueur et d’investissement à l’entraînement…

“Tom est un basketteur talentueux, il doit seulement comprendre qu’il ne peut pas s’entraîner comme il le faisait avant de venir à Prienai. S’il continue à travailler comme ça, je pense qu’il sera un basketteur intéressant, et peut-être qu’il reviendra au Zalgiris la saison prochaine. »

En tout état de cause, avec un retour au Zalgiris (à qui il appartient), l’ambitieux « combo guard » tricolore n’a qu’une idée en tête pour son avenir. Et avenir proche à ça…

« La NBA, sans aucun doute. J’espère pouvoir m’inscrire à la Draft le plus tôt possible. Mon plan est d’aller en NBA le plus tôt possible. »

Perfectionner son tir extérieur

Génération 2001 tout comme Killian Hayes et Théo Maledon, les deux derniers « Frenchies » draftés en NBA, Tom Digbeu compte bien suivre le mouvement en traversant l’Atlantique, sinon cette année, la suivante…

« Oui, j’ai parlé à Killian Hayes et Theo Maledon. Nous avons discuté et je les ai félicités et j’ai essayé de les inciter à continuer comme ça. Killian et moi nous connaissons très bien depuis de nombreuses années. »

Passé du poste d’arrière shooteur à celui de meneur au fur et à mesure de sa formation, Tom Digbeu fait désormais figure de « combo guard » de grande taille à 1m95. Sa principale force est sa capacité de percussion avec sa vitesse et ses changements de rythme. À l’inverse, sa principale faiblesse est son tir extérieur, avec 9/38 à 3-points pour 24% seulement cette saison avec Prienai.

Mais le jeune Digbeu continue de travailler en plus, avant et après les entraînements, tout en continuant son apprentissage en vidéos. « James Harden et Kevin Durant sont les deux joueurs que j’ai le plus regardés. Plus de James Harden pour être précis. J’observe en particulier leurs dribbles d’hésitation, que ce soit pour passer leur adversaire ou attaquer le panier. Je prendrais ce geste de leur arsenal sans réfléchir et après ça, le tir en catch & shoot, je pense que le pull up me mènera au niveau supérieur. »

Encore frêle physiquement, Tom Digbeu a néanmoins beaucoup progressé depuis ses débuts hésitants à Alicante, voire au Barça. En sept ans seulement, il est passé de « fils de » à légitime espoir pour la NBA.

Attention cependant à ne pas se brûler les ailes, à vouloir la Grande Ligue à tout prix, trop tôt dans sa carrière…

Son gros match face au Zalgiris

Un gros dunk, pour le plaisir

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |  
A lire aussi