Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Des joueurs NBA racontent leur bonheur et leur émotion à porter des Kobe aux pieds

La Nike Zoom Kobe 5 a été particulièrement portée dans la « bulle ». Forcément, depuis le décès de l’icône, porter des chaussures à son nom devient très symbolique et très fort pour certains joueurs.

Dans la « bulle », 102 joueurs ont porté des chaussures de la ligne Kobe Bryant, soit près d’un tiers des joueurs ! Et parmi eux, 70 ont jeté leur dévolu sur les légendaires Nike Zoom Kobe 5. Ces dernières étaient notamment très visibles durant les Finals entre les Lakers et le Heat puisque pas moins de douze joueurs en avaient aux pieds !

Avec sa silhouette basse et légère, la Nike Zoom Kobe 5 a conquis énormément de joueurs, à commencer par les fans du « Black Mamba ».

« J’ai toujours été fan des chaussures de Kobe, c’est mon joueur préféré », rappelle DeMar DeRozan dans un long article sur The Undefeated. « J’ai grandi en étant un fan des Lakers, et j’ai observé la transition de ses chaussures. Je portais les 5 pendant mon année rookie. Je me souviens que beaucoup se plaignaient des 5, car elles étaient légères et basses. Certains me disaient que j’allais me faire mal à la cheville avec. Les 4 et 5 de Kobe ont fait évoluer le basket. »

« Avec les Kobe, je me sentais plus rapide, je sautais plus haut, je shootais mieux. J’avais l’impression d’être Kobe »

Même un intérieur comme Anthony Davis, tout jeune quand elles sont sorties, a été séduit par ce design.

« Je n’avais jamais joué avec des chaussures basses avant, donc j’avais un peu peur. Mais elles étaient parfaites. J’ai toujours porté des chaussures hautes ou mi-hautes, puis, il y a deux ans, j’ai changé. Et avec les Kobe, je me sentais plus rapide, je sautais plus haut, je shootais mieux. J’avais l’impression d’être Kobe, donc j’ai gardé ce modèle. »

Puis, Kobe Bryant est décédé le 26 janvier dernier, dans un accident d’hélicoptère, et depuis, une des façons de lui rendre hommage, c’est de continuer à porter ses chaussures. Comme le fait l’arrière des Spurs.

« C’est toujours un sentiment incroyable, encore aujourd’hui. Quand je vois des vieilles interviews ou des highlights, je fais face à plusieurs types d’émotions. Le jour où j’ai appris la nouvelle, on allait jouer Toronto. Assis dans le vestiaire, j’avais les Big Stage Kobe 5 Protro et j’allais être le premier à les porter ce soir-là. C’était dingue. »

Khris Middleton fait lui le parallèle avec les Air Jordan, toujours aussi populaires, alors que Michael Jordan a quitté les parquets en 2003.

« On pense à Kobe dès qu’on enfile les chaussures. On pense à lui, à ce qu’il a fait pour ce sport, à quel point sa vie s’est arrêtée rapidement. On se souvient que pendant une free agency (pendant un an, Kobe n’avait plus d’équipementier), il portait plusieurs modèles uniques, notamment des Jordan. C’était cool de le voir avec des Jordan personnalisées, et maintenant des joueurs portent des Kobe personnalisées. C’est comme une transmission à la nouvelle génération. Cela montre qu’il était le Jordan de notre époque. »

DeRozan abonde dans ce sens également, quand il évoque l’héritage laissé par les Kobe.

« Il est avec Jordan. On évoque les Jordan, et dans la foulée, on parle des Kobe. Il a changé le monde des sneakers, comme Jordan l’avait fait avant lui. Rien que sur la transition entre Adidas et Nike, beaucoup ne comprenaient pas comment il avait réussi à partir et à être free agent pendant un an. Il a testé plusieurs styles et les Huarache sont arrivées. Ses chaussures ont alors explosé. »

Pour Buddy Hield, les Kobe font partie du « Top 3 » car « les chaussures de LeBron James sont géniales mais elles sont dessinées pour lui. Les Kobe le sont pour tout le monde. » Anthony Davis conclut : « Son héritage restera pour toujours. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés