Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

C’est quoi un bon leader ? Les réponses de Kevin Durant

Présent à une conférence en présence d’étudiants sur le thème du leadership, KD a évoqué toutes les facettes qui font les grands leaders.

Invité à une conférence du « Young CEO Program » en présence d’étudiants qui souhaitent travailler dans le monde des affaires dans le milieu du sport, Kevin Durant a dressé le portrait du parfait leader, s’inspirant de son parcours.

Il a aussi confié s’être inspiré de leaders issus de domaines complètement différents, de Kanye West à Elon Musk en passant par Jean-Michel Basquiat, afin de se forger sa propre conviction sur les éléments essentiels pour diriger un groupe et en tirer le meilleur.

Toujours maintenir la communication

Pour Kevin Durant, le leader n’est pas seulement celui qui siège au sommet de la hiérarchie, attire toute la lumière et ne laisse que des miettes aux autres. Au contraire, il se doit d’être disponible, à l’écoute des interrogations de ses coéquipiers, et même savoir montrer une part de vulnérabilité. Pour ne jamais briser la communication.

« Beaucoup de questions surgissent dans les vestiaires et vous devez être prêt à dire la vérité, mais être vulnérable est aussi une chose très importante si vous voulez mener les gars dans la bonne direction » a-t-il déclaré. « Parler de ce que l’on pense sur le moment et tenir tout le monde responsable de haut en bas, c’est la clé du leadership. Une fois que c’est en place, vous commencez à vous améliorer avec le temps et à être plus à l’aise pour avoir des conversations avec vos coéquipiers une fois que vous avez résolu un problème ou essayé de trouver des solutions. Et on ne peut faire ça qu’en parlant, qu’en apprenant à se connaître. C’est primordial d’avoir constamment ce dialogue avec les personnes avec lesquelles vous travaillez ».

De l’importance de l’humilité

Kevin Durant a également souligné que l’ensemble de l’équipe devait être sur la même longueur d’onde que son coach et sa philosophie, sur le plan sportif comme extra-sportif, afin de maintenir de la cohésion hors des terrains.

Cette vie de groupe et la gestion des egos, c’est finalement tout aussi important que le reste, même avec tout le talent du monde, comme l’a rappelé Kevin Durant, qui en sait quelque chose après avoir rejoint Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green dans le vestiaire des Warriors à l’été 2016.

« Je pense qu’il est plus difficile de réunir les personnes les plus talentueuses dans un même endroit et de les amener à se concentrer sur un seul objectif », a-t-il ajouté. « Je pense que c’est plus facile d’avoir des outsiders, de les mener dans la bonne direction. Ils cherchent un leader. Mais les gars qui ont leur propre personnalité, leur propre opinion sur les choses, leur propre routine, c’est plus difficile pour vous de tous les avoir sur la même longueur d’onde ».

C’est ce qu’ont réussi les Warriors jusqu’à l’échec des Finals 2019 qui ont conduit au départ de Kevin Durant.

Et ce qu’il a retenu de son passage dans la baie d’Oakland ne pourra le rendre que plus fort pour la suite, notamment dans sa collaboration avec Kyrie Irving, l’autre star des Nets, et son nouveau coach, Steve Nash, à en écouter sa conclusion sur le sujet : « Vous voyez la beauté d’un être humain lorsqu’il met son ego de côté pour travailler avec les autres ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés