Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Duncan Robinson a même surpris son ancien coach de Michigan, John Beilein

Le shooteur de Miami a explosé les compteurs au cours d’une année sophomore époustouflante.

La carrière de Duncan Robinson a pris une trajectoire fulgurante cette saison. Passé par la troisième division universitaire avant d’être repéré par Michigan où il a joué de 2015 à 2018, puis non drafté, le sniper du Heat a connu un parcours atypique, avant de rejoindre la NBA. Son ancien coach en NCAA, John Beilein, avoue avoir lui-même été surpris, au même titre que tous les experts qui l’ont zappé lors de la Draft, par l’ascension soudaine de Duncan Robinson, auteur de 332 paniers à 3-points sur la saison passée.

« Personne n’aurait pu anticiper (un tel parcours) et je fais partie des premiers surpris, » indique-t-il. « En même temps, je ne suis pas vraiment surpris qu’il ait pu shooter comme ça. Vous savez, je l’ai eu sous les yeux tous les jours à l’entraînement et dans beaucoup de situations, surtout lorsque nous l’avons poussé à gagner en adresse ».

Un rôle qui lui va comme un gant à Miami

Pour John Beilein, Duncan Robinson n’a tout simplement pas été drafté à cause de son âge.

« Quand il a obtenu son diplôme de Michigan, il avait 23 ou 24 ans. La NBA ne voit donc pas ça d’un bon œil. En même temps, ça l’a rendu vraiment ouvert à toutes les possibilités. Sa courbe d’apprentissage a été très différente de celle des autres », a ajouté John Beilein, qui a également mentionné le travail de son assistant Jon Sanderson et l’appui de Glen Rice, ancien de l’université de Michigan et de la franchise floridienne.

« Glen Rice y est pour beaucoup dans l’arrivée de Duncan Robinson à Miami. Il n’arrêtait pas de m’appeler pour me dire : J’adore Duncan Robinson, je suis fan de Duncan Robinson », se rappelle-t-il notamment.

Le staff du Heat a alors pris le relais avec brio pour continuer à développer Duncan Robinson, tant sur le plan physique, technique, que mental, jusqu’à lui trouver le rôle parfait.

« Il faut voir la façon dont il est utilisé à Miami, littéralement à la chasse au tir à 3-points, » poursuit John Beilein. « C’est une chose qu’on a essayé de faire à Michigan. Je crois qu’il a rempli ce rôle quelques fois, mais pas autant que maintenant. On avait l’habitude de dire : ‘Duncan, sors des écrans, cours sur les contre-attaques et prends tes tirs. Fais l’impasse si tu n’es pas ouvert, mais ne demande pas la permission pour tirer. Et continues de chasser les positions de tirs, sans arrêt’. Et aujourd’hui, c’est devenu un vrai chasseur ! Son volume lui donne une vraie confiance. Je suis vraiment heureux pour lui car il le mérite tellement. Il va faire une super carrière en NBA ».

Duncan Robinson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2018-19 MIA 15 11 39.1 28.6 66.7 0.1 1.1 1.3 0.3 0.7 0.3 0.3 0.0 3.3
2019-20 MIA 73 30 47.0 44.6 93.1 0.1 3.0 3.2 1.4 2.6 0.5 1.0 0.3 13.5
Total   88 26 46.5 43.7 91.0 0.1 2.7 2.9 1.2 2.3 0.5 0.8 0.2 11.7

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés