Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Brian Shaw détaille comment il veut aider les joueurs de la Select Team à devenir des professionnels

À la tête de l’équipe de G-League pour les lycéens, l’ancien assistant des Lakers, et coach des Nuggets, veut préparer au mieux les jeunes basketteurs pour la NBA.

Choisi pour entraîner la G-League Ignite, qui a attiré un paquet de lycéens et de prospects internationaux qui ne voulaient pas passer par la NCAA (Jalen Green, Jonathan Kuminga, Daishen Nix, Kai Sotto, Isaiah Todd…), Brian Shaw a commencé le travail auprès de son jeune groupe. Avec un objectif : les préparer au monde professionnel.

« J’ai été de l’autre côté du miroir, à me plaindre en tant que coach quand on draftait des jeunes joueurs », explique-t-il à The Undefeated. « Des hauts choix de Draft arrivent à 18, 19 ou 20 ans, et il y a une attente par rapport à leur niveau de jeu et leur impact sur l’équipe. Mais j’avais le sentiment que beaucoup de ces joueurs avaient de grosses carences. Ils avaient du talent et beaucoup de potentiel, mais ils ne comprenaient pas ce que ça voulait dire d’être professionnel, sur et en dehors du terrain. »

Avec ce poste, l’ancien assistant des Lakers, et coach principal des Nuggets, peut agir en amont.

« Quel meilleur moyen de pouvoir avoir un impact sur de jeunes joueurs très, très talentueux, qui vont constituer la prochaine vague de joueurs et de stars de la NBA, que de pouvoir les avoir dès maintenant, à ce stade, et de pouvoir les aider à se modeler et à apprendre non seulement la terminologie de la NBA, mais aussi toutes les nuances et les tenants et aboutissants dans la manière d’être un pro sur le terrain et en dehors du terrain ? Pour que le prochain entraîneur qui les aura puisse les regarder et leur dire : ‘C’est le jeune homme le plus préparé que j’ai eu à cet âge ou à ce stade parce qu’ils ont une longueur d’avance sur ce qu’il faut pour être un pro’. »

Pour l’instant, la prochaine saison de G-League est tout de même floue et elle pourrait carrément être annulée, étant donné le contexte sanitaire toujours très compliqué. Mais Brian Shaw ne veut pas s’apitoyer.

« En tant qu’entraîneur, nous devons improviser et garder la fraîcheur et le défi », continue-t-il. « Mais la graine que j’ai plantée dès le début, c’est : « Écoutez, nous pouvons nous plaindre de tout ce que nous voulons, mais la situation est comme elle est ». Nous ne pouvons pas contrôler un virus qui contrôle tout. Alors, au lieu de nous en plaindre, adaptons-nous et faisons ce que nous pouvons dans la situation actuelle. Ils ont donc adopté ce type de réflexion. L’autre chose, c’est que je leur dis : ‘Hé, les gars qui ont choisi d’aller à l’université, ils sont eux aussi dans la tempête. Ils ne savent pas ce que la saison universitaire va leur réserver’. Ce sera très différent pour tous ceux qui sont impliqués, les gars dans la bulle et partout ailleurs. »

Car les joueurs de la G-League Ignite sont actuellement dans une sorte de « bulle », en Californie. Testés pour le Covid-19 tous les jours, les basketteurs et le staff vivent (quasiment) en circuit fermé, entre leurs appartements et le gymnase, pour pouvoir travailler un maximum en attendant la suite des évènements.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés