Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Mark Cuban assure que les audiences TV n’ont aucun intérêt pour les fans

Le propriétaire se moque des supporters de Donald Trump, qui affirment que l’engagement social de la NBA a dégoûté une partie de ses fans, en utilisant la baisse des audiences des Finals.

Du côté des supporters de Donald Trump, les faibles audiences des Finals 2020 (chute de 60% par rapport à l’an passé) sont vus comme un signe que l’engagement social de la NBA a dégoûté une bonne partie de ses fans.

C’est oublié que tous les sports qui ont vu leur calendrier déplacé ont connu de grosses chutes d’audience, de la Stanley Cup en hockey sur glace (-62%) à l’US Open de tennis (-45%) ou de golf (-56%), qui n’ont pourtant pas particulièrement soutenu le mouvement « Black Lives Matter ». En privé, Adam Silver admet qu’il s’attendait tout de même à de meilleures audiences, mais la NBA se retrouve actuellement face à la NFL et à la saison NCAA de football américain, qui monopolisent l’attention des téléspectateurs américains.

Pour Mark Cuban, qui s’amuse sur Twitter en s’en prenant aux conservateurs qui utilisent cet argument de la baisse des audiences TV de la NBA, et notamment au sénateur du Texas, Ted Cruz, ce discours n’a pas de sens.

« Je ne sais même pas pourquoi on mesure les audiences. La raison de leur existence, c’est pour aider les publicitaires à choisir où mettre leurs publicités. Si vous êtes un fan de la NBA, ou pas, je ne vois pas en quoi ça vous intéresse. Est-ce que vous appréciez les matchs ou pas ? Si on veut parler de la présentation des matchs, des éléments de production, très bien. Mais pour moi, c’est juste devenu un argument de partialité. »

« Avec tous les programmes que vous regardez sur les plateformes de streaming, est-ce que vous avez déjà regardé leurs audiences ? Est-ce que ça vous intéresse ? »

Le propriétaire des Mavericks prend alors l’exemple des services de streaming, comme Netflix ou Amazon Prime.

« Avec tous les programmes que vous regardez sur les plateformes de streaming, est-ce que vous avez déjà regardé leurs audiences ? Est-ce que ça vous intéresse ? » demande-t-il à son interlocuteur, qui lui répond en effet qu’il ne le fait pas, Netflix ne donnant de toute façon quasiment jamais de chiffres d’audience. « Quand les gens décident de parler des audiences de la NBA, de la NHL ou de la NFL, ils essaient simplement d’avoir un argumentaire politique. Parfois, c’est fun pour moi de débattre sur Twitter avec des gens qui essaient de troller et qui ne savent pas vraiment de quoi ils parlent, et c’est marrant. C’est mon côté compétiteur. Mais au bout du compte, ça n’a aucun intérêt et aucun but. »

L’important, comme le rappelle donc Mark Cuban, c’est que les marques veuillent toujours mettre leurs publicités lors des rencontres NBA. Et dans un univers télévisuel en pleine révolution, où les chaînes traditionnelles perdent de l’audimat en continu, le sport en direct reste l’un des derniers produits d’appel.

La preuve ? Alors que les World Series de la MLB ont perdu la moitié de leur audience en vingt ans, la ligue de baseball vient tout juste de signer le plus gros contrat TV de son histoire, en hausse de 30% par an…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés