Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Billy Donovan prêt à faire éclore les Bulls

L’ancien coach du Thunder entend analyser son groupe et l’écouter pour ensuite en tirer le meilleur, notamment sur le plan offensif.

Bien que Chicago soit dans le dur depuis trois saisons, Billy Donovan n’arrive pas dans un champ de ruines. Avec notamment Zach LaVine, Lauri Markkanen, Coby White ou Wendell Carter Jr., l’ancien coach du Thunder a des armes pour construire une équipe intéressante.

C’est d’ailleurs pour ses qualités d’alchimiste qu’il a été recruté par les Bulls. Il doit trouver la bonne formule pour faire progresser rapidement ce groupe, comme il a réussi à le faire avec Oklahoma City la saison passée alors même que son effectif avait été bouleversé durant l’été, avec les départs de Russell Westbrook et de Paul George, et qu’il penchait vers l’extérieur avec Chris Paul, Shai Gilgeous-Alexander et Dennis Schröder.

« C’est l’une des choses les plus impressionnantes qu’il a réalisées avec le Thunder », assure Arturas Karnisovas, le vice-président des Bulls, à NBC Sports. « Il s’est adapté, il a ajusté ou changé certaines choses, par rapport à son effectif. C’était remarquable. » Et tout de même aidé par le leadership de Chris Paul sur le terrain.

« Il y aura un niveau de sacrifice à accepter pour chacun, car tous les joueurs ne vont pas pouvoir faire ce qu’ils veulent »

Mais comment refaire le même coup avec les Bulls pour le coach ?

« La première à chose à faire, c’est de regarder beaucoup de vidéos », annonce Billy Donovan. « En jouant deux fois Chicago par saison depuis quelques années, on commence à avoir une idée sur certains joueurs. Il faut passer du temps avec les joueurs aussi, ça me semble important pour construire de nouvelles choses offensivement. Il faut les écouter : comment veulent-ils être utilisés ? Comment estiment-ils être les plus efficaces ? Dans quelles circonstances sont-ils les plus à l’aise ? Comment bien utiliser leurs qualités offensivement ? »

Avec la 27e attaque de la ligue cette saison (106.7 points inscrits sur 100 possessions) et malgré un effectif qui ne manque pas de joueurs capables de marquer, Chicago a souffert offensivement.

Prenant le contrepied du « tout pour l’attaque » de Fred Hoiberg, Jim Boylen n’a toutefois réussi à trouver un équilibre face à une défense placée. Dès qu’il s’agissait de jouer les transitions et de courir, les Bulls s’en sortaient. Mais dès que les défenses étaient installées, Zach LaVine et compagnie manquaient clairement de solutions.

« Une fois qu’on a parlé aux joueurs, on s’associe avec eux, on construit quelque chose », poursuit l’ancien coach de Florida en NCAA. « Il faut les mettre en situation, il faut qu’ils soient sur le terrain, à bosser ensemble, à accepter leur rôle. Ils doivent aussi regarder des vidéos. Il y aura un niveau de sacrifice à accepter pour chacun, car tous les joueurs ne vont pas pouvoir faire ce qu’ils veulent. Mais comment faire pour que l’ensemble soit meilleur que la somme des individualités ? Ce sera ma philosophie pour l’avenir. »

Si Billy Donovan a aussi annoncé que cela allait lui « prendre pas mal de temps pour regarder les vidéos et parler aux joueurs », il avait également prévenu lors de son arrivée à Chicago qu’il n’était pas du genre à débarquer avec « un plan sur deux ou trois ans » et qu’il voulait « améliorer à l’instant T » son équipe. Chicago n’attend que ça.

En espérant que le coach soit bien la raison de la belle saison du Thunder

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés