Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Mort de Breonna Taylor : la NBA et la WNBA « découragées » après les charges retenues contre un seul policier

Un seul des trois policiers impliqués dans la mort de Breonna Taylor sera poursuivi. Mais pas directement pour le décès de l’ambulancière de 26 ans, tuée dans son sommeil.

« Démoralisant ». « Décourageant ». « Déprimant ». « Décevant ». Voilà les mots qui reviennent le plus après l’annonce par un jury du Kentucky des charges retenues contre les policiers impliqués dans l’affaire Breonna Taylor, cette ambulancière de 26 ans abattue dans son sommeil suite à une perquisition qui a très mal tourné.

Alors que la ville de Louisville a trouvé un accord il y a quelques jours pour mettre fin au procès civil, en versant 12 millions de dollars à la famille de la défunte, le procès pénal ne concernera qu’un seul des trois policiers, Brett Hankison. Le motif d’inculpation ? « Mise en danger de la vie d’autrui », pour des tirs ayant traversé les murs et manqué de tuer un enfant dans l’appartement voisin.

Aucun policier n’est donc directement poursuivi pour la mort de Breonna Taylor, le procureur général du Kentucky, Daniel Cameron, ayant assuré que Brett Hankison et les deux autres officiers, Jonathan Mattingly et Myles Cosgrove, qui sont entrés dans l’appartement en pleine nuit, se sont annoncés en frappant.

« Selon la loi du Kentucky, l’utilisation de la force par les officiers [Jonathan] Mattingly et [Myles] Cosgrove était justifiée pour se protéger », a ainsi déclaré Daniel Cameron, le petit ami de Breonna Taylor, Kenneth Walker, ayant tiré le premier, pensant avoir affaire à des cambrioleurs dans son appartement. « Cette justification nous empêche de poursuivre les accusations criminelles dans la mort de Mlle Breonna Taylor. »

Une annonce qui a entraîné des réactions de la part d’un grand nombre de joueurs, de joueuses mais également d’entraîneurs, qui réclamaient l’inculpation des trois policiers depuis de longues semaines.

Des réactions qui mêlent la colère, l’incompréhension, le découragement ou encore l’abattement.

Depuis l’affaire, Brett Hankison a été licencié par la police, tandis que les deux autres policiers impliqués, Jonathan Mattingly et Myles Cosgrove, ont été assignés à des tâches administratives. Tout comme Joshua Jaynes, qui avait demandé le mandat de perquisition. Une enquête du FBI est toutefois toujours en cours pour déterminer si les quatre hommes n’ont pas enfreint des lois fédérales au cours de cette enquête.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés