Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le Meyers coéquipier possible

Titulaire en saison régulière, le pivot n’a joué que huit minutes depuis le début des playoffs et il s’est transformé en supporter. Une situation compliquée à encaisser, mais qui pourrait être récompensée par une bague de champion.

Certes, il ne jouait que 20 minutes par match, mais il était tout de même titulaire. C’était même une première dans sa carrière. Meyers Leonard vivait donc une belle saison à Miami, où il venait d’arriver l’été dernier.

Puis, en playoffs, il n’a eu le droit qu’à huit minutes au total sur les parquets. Forcément, la pilule est difficile à avaler mais Meyers Leonard est exemplaire, toujours à soutenir ses coéquipiers en donnant de la voix.

« Mon équipe le sait, le coaching staff le sait », assure l’ancien de Portland à l’AP. « Je ferais n’importe quoi pour être sur le parquet. Je mentirais si je disais que je ne suis pas un compétiteur. J’aimerais avoir de l’impact sur le terrain. Ce n’est pas le cas, mais en tant que personne et joueur, je veux le meilleur de chacun. Ce n’est pas surjoué, je veux avoir de l’impact même du banc, je veux être un grand coéquipier. »

« Je suis à six victoires d’une bague de champion »

Comment expliquer un tel changement ? D’abord, parce que le pivot s’est blessé à la cheville début février. Au moment de la suspension de la saison (le 11 mars), il n’était pas encore revenu et avec le confinement général, sa rééducation a été moins efficace. Ensuite, le Heat a récupéré Andre Iguodala et Jae Crowder et ce dernier s’est retrouvé aligné aux côtés de Bam Adebayo pour composer une raquette plus dangereuse.

« Ce n’est pas facile d’être dans une telle situation, avec cette blessure et le fait qu’avec la coupure, il n’a pas eu l’opportunité de totalement guérir », explique Erik Spoelstra. « Mais s’il obtient une chance, il sera prêt. »

Meyers Leonard n’est pas le seul à avoir rejoint le banc depuis la reprise dans la « bulle » puisque Kendrick Nunn a lui aussi perdu sa place dans le cinq majeur cet été. Pour autant, tout va bien à Miami avec une avance de 2-1 en finale de conférence contre Boston et seulement deux défaites depuis le début des playoffs.

La réussite collective adoucit la douleur de ne plus jouer. « Je le disais à ma femme récemment : je suis à six victoires d’une bague de champion. C’est unique », conclut le joueur.

Meyers Leonard Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 POR 69 18 54.5 42.9 80.9 1.2 2.5 3.7 0.5 2.4 0.2 0.7 0.6 5.5
2013-14 POR 40 9 45.1 0.0 76.2 0.7 2.1 2.8 0.5 1.9 0.2 0.4 0.1 2.5
2014-15 POR 55 15 51.0 42.0 93.8 0.8 3.7 4.6 0.6 2.1 0.2 0.7 0.3 6.0
2015-16 POR 61 22 44.8 37.7 76.1 0.8 4.3 5.2 1.5 3.0 0.1 1.3 0.3 8.4
2016-17 POR 74 17 38.6 34.7 87.5 0.4 2.8 3.2 1.0 2.3 0.2 0.5 0.4 5.4
2017-18 POR 33 8 59.0 42.3 81.8 0.4 1.8 2.1 0.5 1.1 0.2 0.3 0.0 3.4
2018-19 POR 61 14 54.5 45.0 84.3 0.8 3.0 3.8 1.2 1.7 0.2 0.7 0.2 5.9
2019-20 MIA 51 20 50.9 41.4 64.3 0.6 4.5 5.1 1.1 2.1 0.3 0.8 0.3 6.1
Total   444 16 48.2 39.0 81.1 0.7 3.2 3.9 0.9 2.2 0.2 0.7 0.3 5.6

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés