Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Un champion ne meurt jamais : Toronto arrache un Game 7 après deux prolongations !

Les Raptors s’imposent 125-122 après deux prolongations. Plusieurs fois, on a cru que c’était fini mais Kyle Lowry et Norman Powell arrachent la victoire. Il y aura un Game 7 vendredi soir !

Titulaire après la blessure de Gordon Hayward, Marcus Smart a pris le relais dans cette série face au Raptors. Le chien fou de Brad Stevens est sur une autre planète en attaque. Certes, il profite du collectif mis en place par son coach pour briller mais ses tirs primés en début de match montrent bien qu’il est bien plus qu’un super défenseur.

Le début de match est très intense de la part des deux équipes. Critiqués à cause de leur manque de détermination lors du Game 5, les Canadiens semblent avoir retrouvé de l’envie. Même s’il y a du déchet, les hommes de Nick Nurse ne subissent plus la pression. Batailleur au rebond, OG Anunoby montre ses muscles en arrachant des secondes chances pour son équipe pendant que Kyle Lowry de loin brille par son adresse avec des tirs à 3 points avec la faute (15-13). 

Toronto a le mérite de s’accrocher face à une équipe des Celtics collectivement supérieure. Les deux joyaux que sont Jaylen Brown et Jayson Tatum sont prodigieux. Leur jeu sans ballon est parfait et la combativité qu’ils arrivent à mettre lors de chaque moment passé sur le parquet est un modèle pour les plus jeunes. Boston termine bien ce premier acte, mais les Raptors, à l’inverse du Game 5, n’ont pas dit leur dernier mot (25-21).

Merci Serge Ibaka !

Le début de deuxième quart-temps est compliqué pour les Raptors. Boston a sorti les barbelés en défense et Toronto bute sur cette défense agressive. Le mérite en revient à Brad Stevens qui arrive à chaque fois à trouver la bonne rotation pour ne pas affaiblir le collectif. Les rentrées de Brad Wanamaker et Robert Williams sont idéales. Les deux hommes se trouvent les yeux fermés sur pick-and-roll et ils permettent à Boston de prendre une belle avance (41-29).

L’inquiétude commence à grandir du côté du Canada. Surtout, qu’ils ne peuvent toujours pas compter sur Pascal Siakam. En totale perdition depuis qu’il a rejoint la bulle, la star camerounaise est toujours dans le dur en attaque. À l’inverse, Serge Ibaka est au rendez-vous malgré son entorse à la cheville, et c’est encore lui qui va maintenir Toronto à flot. Défendu par Robert Williams, « Ibloka » joue loin du cercle. Trouvé en mouvement par ses coéquipiers, il marque trois tirs à 3-points consécutifs. Le banc canadien peut se lever. Primordial lors du titre l’an dernier, l’intérieur naturalisé espagnol a redonné l’envie à tout le monde. Et notamment à un Lowry qui termine fort cette mi-temps. Deux tirs puis une passe pour Norman Powell, le meneur des Raptors permet aux siens de regagner les vestiaires avec seulement quatre points de retard.

Il reste 24 minutes à Toronto pour aller chercher ce game 7 et les Canadiens semblent vouloir mourir les armes à la main. Gasol à 3-points puis Siakam (enfin) montrent de belles choses en attaque sauf que Boston a du répondant et Daniel Theis profite des caviars de ses copains sur pick-and-roll pour briller.

Mais c’est bel et bien Toronto qui a pris les choses en main dans ce troisième acte (67-62). Moins précis offensivement, les Celtics s’en remettent à des exploits individuels pour marquer. Tout l’inverse de Toronto qui semble enfin jouer libéré. Gasol et Lowry montrent l’exemple en punissant à 3-points les mauvais choix défensifs adverses, Boston souffre (78-71). Heureusement que Smart est présent pour remettre du calme dans la maison verte. Mais ses coéquipiers ont montré un peu moins de certitudes collectives dans ce 3e quart-temps. À l’inverse, Lowry et sa bande ont vu ce qu’ils devaient faire pour remporter ce match. Il reste 12 minutes et Toronto mène de 4 points (81-77).

Kyle Lowry : le guide

Rapidement, Boston retrouve du liant collectif. Comme souvent, Tatum et Brown sont trouvés en bout de chaîne pour scorer à 3-points et redonner l’avantage aux Celtics (89-88). Mais le champion a du mental et le suspense ne cesse de grimper dans cette fin de match. Kyle Lowry ne veut pas voir son équipe quitter la bulle ce soir. Il donne tout ce qu’il peut pour aller chercher ce match. Par le tir ou par la passe, ce dernier est juste prodigieux et Toronto garde la tête (98-94).

L’intensité dans cette rencontre est dingue. Aucun panier, aucun déplacement n’est facile. Inexistant à la création, Kemba Walker peut compter sur l’aide de Smart pour jouer ses derniers ballons importants du match : ce dernier ne ressent aucune pression et il permet aux deux équipes d’être au coude à coude à deux minutes du terme (98-98). Mais ni Tatum ni Fred VanVleet et encore moins Siakam au buzzer n’arrivent à scorer dans cette fin de match. La fatigue se fait ressentir mais les deux équipes vont devoir batailler cinq minutes de plus en prolongation.

Norman Powell, le facteur X

Les dix joueurs présents sur le terrain évoluent à un niveau et à une intensité extraordinaires. Tellement qu’ils manquent un peu de justesse en attaque mais comment leur en vouloir. Kemba Walker fait danser OG Anunoby pour aller scorer à mi-distance (104-101) mais Fred VanVleet l’imite et trouve Norman Powell dans le corner pour l’égalisation (104-104). Powell, encore lui, sur la ligne des lancers francs donne deux points d’avance aux champions en titre à 1 minute de la fin de cette prolongation.

Jusqu’à présent irréprochable en attaque, Jayson Tatum perd le ballon mais Fred VanVleet à 3-points n’arrive pas tuer le suspense. Boston donne tout et Jaylen Brown sur la ligne des lancers francs égalise à 20 secondes de la fin (106-106). Une nouvelle fois, Toronto a la balle du match mais Norman Powell ne trouve pas le panier et les deux équipes repartent pour cinq minutes de bonheur en plus.

C’est pour ce genre de match que la NBA reste une ligue à part. Dos au mur dans la première prolongation, les Celtics font cette fois la course en tête. Marcus Smart, en triple-double, et Jayson Tatum répondent à l’appel mais Toronto n’a pas fait tout ce chemin pour tomber maintenant. Trouvé à 3-points, OG Anunoby redonne l’avantage aux Canadiens (118-117). Le banc canadien est debout alors qu’il ne reste qu’une minute.

Les mains rapides de Norman Powell interceptent le ballon dans les bras de Jayson Tatum. Le Raptor file en contre-attaque et score avec la faute de Marcus Smart. Au sol, il peut exulter (121-117). Jayson Tatum se fait pardonner en permettant à ses coéquipiers de revenir à 2 points (121-119) mais en patron Kyle Lowry donne un avantage définitif à Toronto. Le dernier tir de Marcus Smart ne donnera rien : le champion en titre s’offre un Game 7 vendredi soir !!!

Celtics / 122 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
J. Tatum 51 9/21 4/8 7/10 3 11 14 9 3 2 6 2 29 35
D. Theis 47 9/11 0/1 0/0 4 3 7 2 5 0 0 1 18 26
K. Walker 52 2/11 1/6 0/0 0 4 4 7 4 0 3 0 5 4
M. Smart 50 7/15 6/11 3/3 1 10 11 10 4 1 2 0 23 35
J. Brown 51 11/30 4/13 5/5 4 12 16 2 5 2 3 0 31 29
S. Ojeleye 5 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -1
G. Williams 7 2/2 2/2 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 6 7
R. Williams III 8 2/2 0/0 0/0 2 1 3 0 0 0 0 0 4 7
B. Wanamaker 19 2/7 2/4 0/0 0 2 2 2 3 0 1 1 6 5
Total 44/100 19/46 15/18 14 44 58 32 25 5 15 4 122
Raptors / 125 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
P. Siakam 54 5/19 0/5 2/4 1 7 8 6 4 2 3 0 12 9
O. Anunoby 50 5/11 2/3 1/4 5 8 13 1 4 1 4 0 13 15
M. Gasol 16 3/7 2/4 0/0 0 2 2 1 5 1 1 1 8 8
K. Lowry 53 12/20 6/10 3/4 0 8 8 6 5 2 1 1 33 40
F. VanVleet 51 7/22 3/13 4/4 0 9 9 7 3 2 2 2 21 24
C. Boucher -- ///// ///// ///// -- -- -- -- -- -- -- -- -- 0
S. Ibaka 21 5/9 3/5 0/0 1 2 3 0 2 0 0 3 13 15
N. Powell 38 6/11 3/6 8/9 1 1 2 1 2 2 1 1 23 22
M. Thomas 6 1/2 0/1 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 2 2
Total 44/101 19/47 18/25 8 38 46 22 26 10 12 8 125

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés