Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.08CHI1.79Pariez
  • IND1.15OKL5.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chris Paul, symbole d’un Thunder de combat

Au bord du gouffre, OKC a arraché sa première victoire après prolongation, et Chris Paul a été grand dans les moments les plus chauds.

Contrairement aux Pacers, aux Nets et aux Sixers, le Thunder a débloqué son compteur cette nuit, et les joueurs de Billy Donovan ne sont plus menés que 2-1 dans leur série face aux Rockets. Il aura fallu une prolongation et des exploits de Chris Paul (26 points, 6 rebonds, 5 passes) pour s’en sortir. « On voulait juste se battre. On savait combien c’est difficile de revenir d’un 3-0. Donc on voulait juste se battre, et je pense que c’est ce qu’on a fait » analyse le meneur All-Star, qui avait promis d’élever son niveau de jeu après deux premières manches ratées.

Numéro 1 de la saison pour les points inscrits dans les moments chauds, Chris Paul a attiré toute la défense sur lui pour mieux servir Shai Gilgeous-Alexander dans le corner. Il restait alors 14 secondes à jouer. Derrière, Danuel House Jr laisse un lancer en route, puis Chris Paul loupe le panier de la gagne. Direction prolongation.

Moment choisi par le meneur pour porter l’estocade avec deux 3-points pour faire le break, dont un très compliqué sur le nez d’un Austin Rivers dépité. Les Rockets ne s’en remettront pas, d’autant que James Harden est sur le banc après avoir pris rapidement sa 6e faute. « C’est ce qu’il fait depuis sans doute 15 ans » résume, admiratif, Mike D’Antoni. « C’est juste un super joueur, un super clutch player et il comprend vraiment bien le jeu. »

Une expérience de « very small ball »

Chris Paul est aussi un joueur qui transmet sa confiance et qui montre l’exemple. « Chacun a confiance en l’autre » enchaîne Dennis Schroder dans The Oklahoman. « Tout le monde dit aux autres d’avoir confiance dans son tir. Résultat, quand on se retrouve démarqué à 3-points, on a confiance. » Et c’est ce qui a permis à Shai Gilgeous-Alexander de planter ce 3-points à 14 secondes de la fin, alors même qu’il n’est pas un shooteur.

« On savait qu’il fallait se battre pendant 48 minutes. Pour les battre, il faut le faire pendant 48 minutes, et c’est le premier match où on le fait la plupart du temps » souligne Danilo Gallinari, décalé au poste 5 dans le cinq « very small ball » du Thunder. Car OKC a perdu Steven Adams dans la bataille, blessé au genou, mais le petit cinq du Thunder a parfaitement fonctionné face au cinq atypique des Rockets.

« Même si tout n’a pas été parfait, j’ai trouvé que nos gars avaient vraiment continué de se battre et de batailler tout le temps » conclut Billy Donovan, qui prévient tout de même que cette expérience de « very small ball » n’était pas programmée. « Je trouve qu’on possède un immense avantage avec Steven. Il protège le cercle, il s’ouvre vers le cercle et c’est un rebondeur offensif. Il est vraiment important pour l’équipe. Je pense que beaucoup d’équipes, en regardant les Rockets, se disent : « OK, ils jouent petit, et on va juste jouer petit pour leur répondre ». Je pense que Steve, quand il s’ouvre au cercle, attire l’attention sur lui, et ils sont obligés de tenir compte de lui« .

Chris Paul Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2005-06 NOP 78 36 43.0 28.2 84.7 0.8 4.4 5.1 7.8 2.8 2.2 2.4 0.1 16.1
2006-07 NOP 64 37 43.7 35.0 81.8 0.8 3.5 4.4 8.9 2.4 1.8 2.5 0.1 17.3
2007-08 NOP 80 38 48.8 36.9 85.1 0.8 3.2 4.0 11.6 2.3 2.7 2.5 0.1 21.1
2008-09 NOP 78 39 50.3 36.4 86.8 0.9 4.7 5.5 11.0 2.7 2.8 3.0 0.1 22.8
2009-10 NOP 45 38 49.3 40.9 84.7 0.4 3.8 4.2 10.7 2.6 2.1 2.5 0.2 18.7
2010-11 NOP 80 36 46.3 38.8 87.8 0.5 3.6 4.1 9.8 2.5 2.4 2.2 0.1 15.9
2011-12 LAC 60 36 47.8 37.1 86.1 0.7 2.9 3.6 9.1 2.3 2.5 2.1 0.1 19.8
2012-13 LAC 70 33 48.1 32.8 88.5 0.8 3.0 3.7 9.7 2.0 2.4 2.3 0.1 16.9
2013-14 LAC 62 35 46.7 36.8 85.5 0.6 3.7 4.3 10.7 2.5 2.5 2.3 0.1 19.1
2014-15 LAC 82 35 48.5 39.8 90.0 0.6 4.0 4.6 10.2 2.5 1.9 2.3 0.2 19.1
2015-16 LAC 74 33 46.2 37.1 89.6 0.5 3.7 4.2 10.0 2.5 2.1 2.6 0.2 19.5
2016-17 LAC 61 32 47.6 41.1 89.2 0.7 4.3 5.0 9.2 2.4 2.0 2.4 0.1 18.1
2017-18 HOU 58 32 46.0 38.0 91.9 0.6 4.8 5.4 7.9 2.4 1.7 2.2 0.2 18.6
2018-19 HOU 58 32 41.9 35.8 86.2 0.6 4.0 4.6 8.2 2.5 2.0 2.6 0.3 15.6
2019-20 OKC 70 32 48.9 36.5 90.7 0.4 4.6 5.0 6.7 2.3 1.6 2.3 0.2 17.6
2020-21 PHX 56 32 48.4 36.5 93.1 0.4 4.2 4.6 8.8 2.3 1.5 2.1 0.2 15.7
Total   1076 35 47.1 36.9 87.2 0.6 3.9 4.5 9.4 2.4 2.2 2.4 0.1 18.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires