Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Celtics donnent une leçon de basket aux Sixers

On attendait une réaction des Sixers, et on a eu le droit à une démonstration des Celtics, vainqueurs 128-101. Jayson Tatum (33 points) a guidé les siens, épaulés de Kemba Walker et Jaylen Brown. En face, Joel Embiid (34 points) est trop seul.

En envoyant Matisse Thybulle dans le cinq majeur, Brett Brown décide de prendre le parti de défendre fort sur les extérieurs des Celtics et notamment sur Jayson Tatum. Pari payant puisque ses joueurs font le début de match parfait.

Trouvé poste bas, Joel Embiid enfonce sur chaque prise de position Daniel Theis qui ne peut pas contenir la puissance du Camerounais (15-9). Les 76ers déroulent un jeu superbe sur les yeux de Brad Stevens frustré par le début de match de son équipe. Incapable d’alterner le jeu intérieur et extérieur, Boston abuse de tirs lointains. Malheureusement pour eux, rien ne rentre. À l’inverse, les Sixers pourraient shooter les yeux fermés tant ils ont de la réussite. La balle circule bien, l’alternance est parfaite et les Celtics ne peuvent rien faire (25-11). 

Mais, petit à petit, Boston comprend que jouer en périphérie n’est sans doute pas la bonne solution. Jaylen Brown prend le jeu à son compte et score sept points de suite. Il répond à un Joel Embiid qui après avoir mangé Theis s’occupe d’Enes Kanter. Même sanction pour le pivot turc. En face, personne à Philly ne peut défendre sur Tatum, et ce dernier envoie deux 3-points venus de nulle part pour redonner confiance à tout un groupe (33-27).

Jayson Tatum est trop fort

Jeune All-Star, Jayson Tatum est le leader des Celtics. Celui qui doit permettre à Boston d’aller chercher au minimum une finale de conférence. Par ses conseils ou encouragements pour ses coéquipiers mais surtout grâce à son talent, il montre le chemin. Plus rien, plus personne ne peut le stopper. Il continue son récital à 3-points, non content de libérer des espaces pour ses coéquipiers. Les Sixers ne comprennent pas ce qu’ils leur arrivent.

Trop seul, Joel Embiid se bat comme un lion en étalant la qualité de ses appuis poste bas, mais il ne peut rien faire face à un collectif flamboyant. Après Jayson Tatum, c’est Kemba Walker qui prend les commandes imité par Marcus Smart. Les Sixers ont encaissé un 23-8 (50-41). Et dire que Gordon Hayward n’est pas là…

Josh Richardson tente d’aider Embiid mais les Sixers n’arrivent pas à réagir. Surtout, Brett Brown semble perdu sur son banc. Il multiplie les rotations, mais cela change rien. À la pause, Boston est à +8 (65-57).

Joel Embiid donne tout

Est-ce que le coach des Sixers a trouvé les mots pour remobiliser un groupe qui ressemble de moins en moins à une équipe ? Rapidement, on s’aperçoit que les 76ers n’ont pas les ressources mentales pour renverser la vapeur. Boston va enterrer son adversaire. Jaylen Brown et Jayson Tatum font tout pour mettre plus bas que terre leurs adversaires. Plus de son, plus de lumière chez des Sixers qui aimeraient sans doute que le match s’arrête maintenant (82-63)…

Seul Joel Embiid a du répondant. Il se démène sur le terrain, mais sans Ben Simmons, cette équipe n’a tout simplement pas le niveau. À l’inverse, Boston se régale. Le basket proposé par les coéquipiers de Kemba Walker est juste parfait. Joel Embiid tente de relever la tête, mais son équipe ne répond plus.

Le « body langage » des Sixers n’est pas bon. Tout est trop dur pour eux. Ils ne peuvent toujours pas défendre sur Jayson Tatum qui fait ce qu’il veut sur le terrain. L’écart est trop important entre les deux équipes (98-75).

Les 76ers ne sont pas une équipe

Sur le banc comme sur le terrain, Joel Embiid fait tout pour ne pas montrer de signes de colère. Certains diront que ce n’est pas un leader, mais ce soir, il n’a pas abandonné le navire. La tête dans une serviette, il doit se dire que battre les Celtics est tout simplement impossible. Surtout quand les hommes de Brad Stevens régalent de la sorte.

Rapidement, les deux équipes mettent les remplaçants sur le terrain. Tatum et Brown peuvent sourire sur le banc, ils ont fait le boulot. À l’inverse, Brett Brown a les yeux dans le vide. Ses joueurs n’ont rien montré. Pire encore, on a l’impression que son discours ne passe plus. En face, Tacko Fall marque ses premiers points en playoffs.

Boston va vouloir tuer son adversaire dès vendredi soir. Les Sixers sont prévenus : ils devront se comporter en équipe s’ils ne veulent pas que le séjour à Orlando s’arrête dans deux matchs.

Celtics / 128 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
J. Tatum 31 12/20 8/12 1/2 1 4 5 5 2 0 0 0 33 34
D. Theis 12 1/5 0/2 0/0 1 2 3 1 3 1 0 0 2 3
K. Walker 26 8/16 1/6 5/5 1 3 4 2 1 1 0 0 22 21
M. Smart 30 3/11 1/7 3/3 1 3 4 2 3 1 2 1 10 8
J. Brown 28 6/13 2/7 6/6 2 3 5 1 2 0 0 1 20 20
S. Ojeleye 9 1/1 1/1 0/0 0 1 1 0 2 0 0 0 3 4
G. Williams 21 2/2 2/2 3/4 0 6 6 2 4 0 0 1 9 17
E. Kanter 22 4/7 1/1 1/5 4 5 9 1 3 0 0 0 10 13
T. Fall 3 1/1 0/0 1/2 0 1 1 0 0 0 0 0 3 3
R. Williams III 7 0/1 0/1 0/0 0 1 1 2 2 0 1 0 0 1
B. Wanamaker 23 3/3 1/1 0/0 0 2 2 4 3 0 3 3 7 13
J. Green 6 1/2 1/2 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 3 3
R. Langford 23 2/4 1/1 1/2 0 1 1 0 2 1 0 0 6 5
Total 44/86 19/43 21/29 10 33 43 20 28 4 6 6 128
76ers / 101 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
T. Harris 35 4/15 0/2 5/8 4 7 11 2 3 0 0 0 13 12
J. Embiid 34 11/21 0/2 12/13 0 10 10 3 3 0 2 1 34 35
J. Richardson 29 6/12 2/3 4/4 1 2 3 3 3 0 1 0 18 17
M. Thybulle 25 1/2 0/1 0/0 0 2 2 1 3 0 1 0 2 3
S. Milton 29 5/8 2/5 2/3 0 3 3 4 3 0 1 0 14 16
A. Horford 23 2/3 0/0 0/0 0 2 2 0 1 0 0 1 4 6
M. Scott 6 1/3 0/1 4/4 0 1 1 0 1 0 0 0 6 5
N. Pelle 7 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 2
K. O'Quinn 6 0/0 0/0 0/0 0 1 1 1 3 0 2 0 0 0
R. Neto 15 2/5 1/2 0/0 0 2 2 3 0 0 0 0 5 7
A. Burks 16 1/8 0/2 0/0 2 1 3 2 1 0 1 0 2 -1
F. Korkmaz 16 0/3 0/3 3/5 0 1 1 2 0 1 1 0 3 1
Total 33/80 5/21 30/37 7 32 39 21 21 2 9 3 101

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *