Matchs
hier
Matchs
hier
MIA112
BOS109
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN3.15LOS1.4Pariez
  • BOS1.65MIA2.36Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La NBA ne s’attendait pas à une telle réussite

Même si le « commissioner » reste prudent quant à l’évolution de la situation sanitaire aux États-Unis, le bilan de la reprise de la NBA dans ces conditions est plus que positif.

Adam Silver a forcément été ému de voir la « bulle » prendre vie de l’intérieur après de longs mois de travail ponctués de moments euphoriques mais aussi de doutes. La NBA a relevé un challenge à la hauteur des attentes en constituant un plan qui résiste toujours au Covid-19 pour l’instant après plus d’un mois de fonctionnement.

Le « commissioner » s’est de nouveau exprimé sur le bilan de cette opération réussie en remerciant au passage toute la communauté impliquée pour avoir joué le jeu et fait les sacrifices nécessaires.

« C’est mieux que ce que nous avions envisagé, a-t-il lancé dans un long entretien pour Sports Illustrated. Les joueurs se sont lancés dans cette aventure avec plus d’entrain que ce que nous avions imaginé. Nous savions que cela nécessiterait d’énormes sacrifices de la part de chacun ».

Un seul regret, avoir laissé huit équipes en chemin

Adam Silver est également revenu sur le processus de formation de la « bulle », avec les contraintes sanitaires mais aussi la nécessité de priver la communauté de certaines de ses libertés, ou de prévenir un risque aggravé de blessures.

« Il y a eu des hauts et des bas. Il y a eu des moments de grand optimisme et des moments de désespoir. Et je dirais que même maintenant, ma confiance varie encore. Je suis très conscient de la façon dont ce virus continue, dans de nombreux cas, à surprendre même les plus grands experts qui ont passé leur vie à étudier les coronavirus. Je dois dire également que le coronavirus n’est pas la seule chose dont nous devons nous préoccuper ici. Il y a aussi la santé des acteurs. Il y a des blessures typiques qui se produisent, et nous avons été très vigilants pour voir s’il y avait un taux inhabituel de blessures, ce que nous n’avons pas vu jusqu’à présent. Il y a aussi le bien-être mental de nos joueurs et du reste de la communauté qui vit sur le campus. Cela fait environ trois semaines jusqu’à présent, mais pour les équipes qui finissent par participer aux finales, si tout se passe comme prévu, c’est encore plus de deux mois, donc c’est une longue période d’isolement ».

Il a également fallu gérer l’épineuse question des tests, de leur rapidité et s’assurer qu’aucune ressource n’allait être utilisée au détriment du reste de la population locale, la Floride ayant particulièrement été touchée par le Covid-19. Mais là aussi, même s’il a fallu déployer de gros moyens, la NBA a trouvé la parade.

Le seul regret d’Adam Silver ? De ne pas avoir pu faire la même chose avec 30 équipes. « Je dirais que ma plus grande déception est que nous n’avons pas trouvé de moyen raisonnable d’amener 30 équipes là-bas. Nous savons que tout ça implique des compromis, mais je me sens mal par rapport au fait qu’il y ait huit équipes qui ne font pas partie de l’expérience ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés