Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le 30 mai 2009, Dwight Howard écrase les Cavaliers et porte Orlando en Finals

NBA – Dwight Howard avait inscrit 40 points pour qualifier le Magic pour ses premières Finals depuis quatorze ans, privant la NBA d’un duel entre Kobe Bryant et LeBron James.

Et si c’était le meilleur match de Dwight Howard en playoffs ? Certes, en 2011 face aux Hawks, le pivot d’Orlando compilera 46 points et 19 rebonds, mais cette équipe d’Atlanta n’était pas celle de Cleveland, version LeBron James, et il ne s’agissait pas d’une rencontre aussi décisive que ce Game 6 de la finale de conférence 2009.

Le 30 mai 2009 donc, Dwight Howard et le Magic ne sont qu’à une victoire des Finals. En face, LeBron James et les Cavaliers, MVP et meilleure équipe de la saison régulière. Depuis le début de la série, l’ailier est monstrueux avec 41.2 points, 8.6 rebonds et 8.2 passes de moyenne et surtout un panier à 3-pts au buzzer dans le Game 2.

Sauf qu’en Floride, « King James » va rendre sa plus mauvaise copie de la série avec 25 points et le banc de Cleveland va passer à côté de ce rendez-vous.

Résultat : le jeu offensif plein d’espace et de shoots à 3-pts de Stan Van Gundy permet à Dwight Howard de coller 40 points à 14/21 au shoot et 14 rebonds. Tranchant et très puissant, le futur Hall of Famer est au sommet de sa carrière dans ces années-là. Mobile, il agresse constamment Zydrunas Ilgauskas et semble extrêmement facile sur certaines prises de position. Il accumule ainsi les gros dunks.

Avec autorité, à l’image de son meilleur joueur, Orlando s’impose logiquement 103-90. La franchise retrouve ainsi les Finals, quatorze ans après la première participation de 1995 face aux Rockets.

Pour la NBA en revanche, c’est un alléchant duel entre LeBron James et Kobe Bryant pour le titre qui s’envole…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →