NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le 20 mai 1993, Charles Barkley envoie David Robinson et les Spurs en vacances

NBA – Avec son gros match et surtout son shoot décisif sur la tête du pivot des Spurs, l’intérieur des Suns, MVP de la saison régulière, avait qualifié son équipe pour la finale de conférence.

Les Spurs n’avaient toujours pas perdu à domicile en playoffs, en 1993. Tel était le défi des Suns, ce 20 mai 1993, dans le Game 6 de cette demi-finale de conférence : les battre à San Antonio pour éviter un Game 7.

Pour accomplir cette mission, Phoenix a pu compter sur son MVP de la saison régulière, Charles Barkley. L’intérieur des Suns a livré une énorme bataille avec son ancien coéquipier de la « Dream Team », David Robinson. Les deux stars se rendent coup pour coup jusque dans le « money time ».

Bien aidé par Kevin Johnson, qui inscrit sept points de suite dans les quatre dernières minutes, la star de Phoenix commet pourtant une faute sur David Robinson au rebond dans les ultimes secondes. Le pivot texan ne tremble pas et marque les deux lancers-francs. 100 partout, et 11 secondes à jouer.

Une performance XXL pour finir la série

Barkley laisse s’écouler le chronomètre balle en main puis enchaîne avec un shoot à mi-distance face à David Robinson, meilleur défenseur de la saison 1991-1992. C’est dedans.

« Voilà pourquoi il est mon choix pour le trophée de MVP », commentait David Robinson à l’époque. « Il n’y a rien de mieux que d’avoir le shoot de la gagne, surtout dans une situation cruciale comme celle-ci », ajoute l’intérieur des Suns. « Je ne voulais pas aller au Game 7, car on se sait jamais ce qu’il peut s’y passer. »

Les Spurs n’égaliseront pas. La tentative de David Robinson est contrée par Oliver Miller alors que « Sir Charles » termine la série avec une performance XXL : 28 points, 21 rebonds, 4 passes, 4 interceptions et 2 contres.

Le champion olympique 1992 savait finir une série puisqu’en finale de conférence, contre les Sonics, il qualifiera les Suns pour les Finals avec « le meilleur match » de sa carrière dans le Game 7 : 44 points et 24 rebonds.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités