Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Steve Kerr en a ras-le-bol de perdre

L’entraineur des Warriors avait du mal à rester positif et à prendre du recul après la lourde défaite face aux Lakers, la huitième consécutive.

« Ce n’est vraiment pas fun, » résumait poliment un Steve Kerr à la tête des mauvais jours après la 47e défaite de son équipe en 59 matchs.

Dans une saison pleine de bas, les Warriors ont trouvé le moyen de toucher encore plus le fond cette nuit, en perdant de 30 points face à des Lakers privés de LeBron James, et en commettant 27 ballons perdus. Après une première mi-temps correcte qui les a vus faire jeu égal avec la meilleure équipe de l’Ouest, Golden State est complètement passé au travers de sa deuxième mi-temps, la perdant de 28 points et en ne marquant que 34 points.

Ces vingt quatre minutes étaient la goutte qui ont fait déborder le vase pour le technicien des Warriors.

« On essaie juste d’aller de l’avant mais ce soir on a fait un pas en arrière, en particulier en deuxième mi-temps »

« On essaie juste d’aller de l’avant mais ce soir on a fait un pas en arrière, en particulier en deuxième mi-temps, » pestait-il d’un ton grave. « J’étais vraiment déçu de toutes nos balles perdues. En général, cette saison, on a toujours joué à un niveau de compétition, de concentration et d’énergie qui est satisfaisant. En deuxième mi-temps ce soir, nous n’étions pas à la hauteur de ce que nous attendons de nous joueurs. On comprend où nous en sommes en termes de bilan mais on doit quand même jouer à un certain niveau. On en était loin ce soir. »

Privé d’Andrew Wiggins, gêné au dos, les deux fautes techniques coup sur coup de Draymond Green avec un peu plus de cinq minutes à jouer en deuxième quart-temps n’ont évidemment pas aidé la situation de Golden State. Steve Kerr doit en effet faire avec un effectif constitué de joueurs sous « two-way contract », de joueurs en contrat de dix jours, de plusieurs rookies, et de nombreuses absences.

Steve Kerr attendait donc plus de Draymond Green. « On avait vraiment besoin de lui en deuxième mi-temps, » assène-t-il froidement. « Il nous a vraiment manqué. »

Sans Draymond Green, les Warriors ont perdu 20 ballons lors des 29 dernières minutes du match. Si l’état de l’effectif peut expliquer certaines erreurs, beaucoup venaient d’un manque de rigueur qui a coûté cher.

« Vous pouvez surement attribuer certaines de nos pertes de balles au manque de familiarité et de continuité, » concédait Steve Kerr, avant de fustiger ses joueurs. « Mais on a aussi été tête en l’air avec beaucoup de passes à une main au dessus de la défense et directement dans les mains de l’adversaire. Ça n’avait rien avoir avec un problème de continuité de l’effectif et ça avait tout avoir avec un problème de fondamentaux. »

« Vous avez besoin d’en gagner un pour continuer à aller de l’avant, pour pouvoir relâcher la pression. On en est là en ce moment… »

Pas habitué à perdre autant depuis son arrivée dans la Baie, Steve Kerr a essayé tant bien que mal de garder son sens de l’humour et de remettre les choses en perspective. Cette nuit, le cœur n’y était pourtant pas et l’entraineur a tenté d’expliquer à quel point l’accumulation de revers est difficile à encaisser pour un groupe de compétiteurs qui avaient l’habitude d’atteindre les Finals lors des cinq dernières saisons.

« De manière générale et vu les circonstances, les gars ont assez bien géré la saison. Ils jouent dur, ils travaillent dur, notre staff bosse mais c’est frustrant. On est tous ici parce qu’on adore la compétition. On a énormément gagné lors des cinq dernières années, on le reconnait et maintenant on mange notre pain noir. On comprend que ça fait partie du jeu donc on fait avec, » résume-t-il. « On est satisfait de la façon dont nos jeunes joueurs progressent depuis le début de saison, de la façon dont on travaille avec eux mais quand vous enchainez les défaites, c’est extrêmement frustrant et vous avez besoin de gagner. Vous devez gagner de temps en temps, vous devez en gagner un. Quand vous en arrivez à cinq, six, sept de suite, vous vous dites merde. On est misérable de perdre autant. Vous avez besoin d’en gagner un pour continuer à aller de l’avant, pour pouvoir relâcher la pression. On en est là en ce moment… on a besoin de gagner. »

Les Warriors auront deux chances de retrouver la victoire lors d’un back-to-back ce weekend à Phoenix puis à domicile contre les Wizards, avec le possible retour de Stephen Curry. En cas de double défaite, la fin du tunnel sera difficile à voir puisqu’ils enchaineront quatre matchs face aux Nuggets, Raptors, Sixers, et Clippers.

Golden State ne verra pas juin cette saison, mais ils donneraient tout pour être mi-avril.

Propos recueillis à San Francisco.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés