Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Alors qu’ils avaient peur des Warriors, les Rockets ne craignent pas les Lakers, les Clippers ou les Nuggets

Obnubilés par les Warriors ces dernières saisons, sans réussir à les faire tomber, les Rockets n’ont par contre pas peur des autres franchises de l’Ouest.

Tilman Fertitta n’est pas du genre très patient. Après l’échec des derniers playoffs, le propriétaire des Rockets a donc chamboulé sa franchise, limogeant tout le staff de Mike D’Antoni alors que Chris Paul faisait ses valises pour Oklahoma City en échange de Russell Westbrook. Un trade dont il est ravi.

« Tout a bien fonctionné », explique-t-il dans une interview à Statesman. « Chris réussit une excellente année à Oklahoma City. Ça a marché pour tout le monde. James et Russell sont arrivés dans la ligue en même temps, et ils peuvent se parler différemment. L’un des deux peut dire : « Va te faire foutre », et ce n’est pas grave. Chris avait quatre ans de plus. Quatre ans de basket, c’est comme 10 à 15 ans de vie professionnelle normale ».

Quant au « small ball » sans pivot de la franchise, l’homme d’affaires n’y voit que des avantages, Houston ayant remporté 8 de ses 10 matchs dans cette formule, notamment face aux Mavs, aux Lakers, aux Celtics ou au Jazz.

« Aucun d’entre nous ne craint les Lakers, les Clippers ou Denver comme nous craignions Golden State »

« En gros, on a remplacé un gars de 2m08 contre un gars de 2m01 ou 2m03. Est-ce qu’on est vraiment beaucoup plus petit ? Cela fait sortir le pivot de l’autre équipe dans le périmètre. Vous avez vu Rudy Gobert essayer de suivre Russell ? Russell le faisait tourner en rond comme un fou. Ça fonctionne. »

Du coup, Houston pense pouvoir lutter avec absolument toutes les équipes de l’Ouest.

« Aucun d’entre nous ne craint les Lakers, les Clippers ou Denver comme nous craignions Golden State », complète-t-il ainsi. « La peur n’a rien à voir. Nous pourrions facilement remporter l’Ouest cette année ou être éliminés au premier tour. Les deux équipes de Los Angeles, Denver et Houston, nous sommes tous d’excellentes équipes. La différence peut venir d’un gars qui prend feu et met un tir. Nos chances de l’emporter sont aussi bonnes que jamais ».

Pour Tilman Fertitta, l’ambition en cette fin de saison régulière semble donc d’intégrer le Top 2 de la conférence, afin d’avoir l’avantage du terrain lors du premier tour et en demi-finale de conférence.

« Je pense que Milwaukee est largement en avance sur tout le monde », conclut-il. « Nous devons juste avoir l’avantage du terrain pour le premier et le deuxième tour et on verra alors ce qu’il se passe. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés