Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.8UTA2.03Pariez
  • LOS1.86LA 1.95Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

James Harden répond aux critiques sur son style de jeu

Le meilleur marqueur de la ligue se sait jugé pour son style minimaliste et répétitif. Mais il estime faire la même chose que les plus grands intérieurs des années 2000.

S’il existe encore des doutes sur l’efficacité de James Harden pour mener les Rockets vers le titre NBA, en revanche, impossible de lui retirer ses prouesses offensives individuelles. Il est le meilleur marqueur de la ligue depuis 2018 et cette année, il tourne à 35.3 points de moyenne, après une saison passée à 36.1 unités par match.

La star des Rockets enchaîne les « stepbacks » match après match et multiplie les dribbles, ce qui est aussi hypnotisant pour les défenseurs qu’ennuyeux (parfois) pour les spectateurs. Mais le MVP 2018 se défend d’être un cas unique dans l’histoire de la NBA.

« Si on regarde Shaquille O’Neal, Tim Duncan, Michael Jordan, ils jouaient en isolation, non ? », commente-t-il dans le dernier numéro de GQ. « Duncan et O’Neal étaient des intérieurs et ils jouaient l’isolation au poste. C’est la même chose que de le faire à l’aile. L’objectif reste le même : provoquer une prise à deux et créer des opportunités pour ses coéquipiers afin d’obtenir des tirs ouverts. »

Ainsi, quand Gregg Popovich avance récemment que le style offensif de la ligue est « ennuyeux » puisque « toutes les équipes pénètrent et shootent à 3-pts », c’est oublier selon James Harden qu’il fut un temps où ça ne le dérangeait pas d’user et d’abuser de la force offensive de l’un de ses joueurs.

« Mon isolation se trouve à 3-points et il y a des prises à deux, voire à trois. C’est la même chose. Quand Tim Duncan postait son défenseur, une prise à deux intervenait, il ressortait la balle et ça offrait des shoots ouverts, à 3-pts, à ses coéquipiers. On disait alors que c’était une belle attaque. Alors que c’est pareil. »

Les Rockets sont-ils la version « extérieure » des Spurs de Tim Duncan ? Au début des années 2000, beaucoup critiquaient en effet le jeu des Spurs, qui misaient sur leur défense et le jeu poste bas de son « franchise player ». Il a fallu attendre le début des années 2010, avec un changement de style et un Tim Duncan moins dominant pour observer les Texans produire le plus beau jeu de la ligue, dont le sommet a été atteint pendant les Finals 2014.

James Harden Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2009-10 OKC 76 23 40.3 37.5 80.8 0.6 2.6 3.2 1.8 2.6 1.1 1.4 0.3 9.9
2010-11 OKC 82 27 43.6 34.9 84.3 0.5 2.6 3.1 2.2 2.5 1.1 1.3 0.3 12.2
2011-12 OKC 62 31 49.1 39.0 84.6 0.5 3.6 4.1 3.7 2.4 1.0 2.2 0.2 16.8
2012-13 HOU 78 38 43.8 36.8 85.1 0.8 4.1 4.9 5.8 2.3 1.8 3.8 0.5 25.9
2013-14 HOU 73 38 45.6 36.6 86.6 0.8 3.9 4.7 6.1 2.4 1.6 3.6 0.4 25.4
2014-15 HOU 81 37 44.0 37.5 86.8 0.9 4.7 5.7 7.0 2.6 1.9 4.0 0.7 27.4
2015-16 HOU 82 38 43.9 35.9 86.0 0.8 5.3 6.1 7.5 2.8 1.7 4.6 0.6 29.0
2016-17 HOU 81 36 44.0 34.7 84.7 1.2 7.0 8.1 11.2 2.7 1.5 5.7 0.5 29.1
2017-18 HOU 72 35 44.9 36.7 85.8 0.6 4.8 5.4 8.8 2.4 1.8 4.4 0.7 30.4
2018-19 HOU 78 37 44.2 36.8 87.9 0.9 5.8 6.6 7.5 3.1 2.0 5.0 0.7 36.1
2019-20 HOU 61 37 43.5 35.2 86.1 1.1 5.3 6.4 7.4 3.4 1.7 4.5 0.9 34.4
Total   826 34 44.2 36.3 85.8 0.8 4.5 5.3 6.3 2.6 1.6 3.7 0.5 25.1
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés