Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Khris Middleton : « J’ai toujours rêvé d’être dans le club des 50/40/90 »

All-Star pour la deuxième fois de suite, l’ailier des Bucks réalise une saison qui pourrait le voir rejoindre un club très fermé.

Sélectionné par son coéquipier Giannis Antetokounmpo, Khris Middleton est revenu avec Basket USA sur la possibilité qu’il termine la saison régulière dans le club prestigieux des 50/40/90 et sur la façon dont il a façonné, et amendé son jeu à l’air du tir primé à outrance.

Khris, vous êtes en passe de terminer la saison dans le club des 50/40/90 (50% aux tirs, 40% à 3-points et 90% aux lancers-francs), qu’est-ce que ça signifierait pour vous ?

C’est vraiment quelque chose sur lequel j’ai toujours beaucoup travaillé car j’ai toujours rêvé de pouvoir être dans ce club. Je dirais que 50/40/90, c’est vraiment l’élite. Je suis à la moitié du chemin mais il y a encore beaucoup de boulot avant la fin de la saison. Si j’y arrive, tant mieux. Si non, je serai quand même fier de la saison que je produis.

Comment trouver le juste milieu entre le tir à mi-distance, qui est clairement l’une de vos forces, et ce que nous disent les statistiques avancées ?

La mi-distance a toujours été l’un de mes points forts. Je sais que le jeu a beaucoup changé lors des deux dernières saisons, donc j’ai essayé d’adapter mon style mais c’est vrai que depuis petit je vis à mi-distance. Je prenais quand même un 3-points ici ou là, mais j’ai dû évoluer avec la tendance du moment. Je prends plus de tirs à 3-points mais je garde quand même le tir à mi-distance avec moi au cas où.

Quels sont les joueurs dont vous vous êtes inspirés pour construire votre jeu ?

Il y en a plein, beaucoup d’ailiers et d’arrières. Kobe Bryant était l’un de mes joueurs préférés. Michael Jordan idem, Tracy McGrady, tout ces types d’ailiers, Paul Pierce. Tous les joueurs qui savaient manipuler la défense pour trouver la position qu’ils affectionnent tout particulièrement.

C’était votre premier All-Star la saison dernière, quels conseils donneriez-vous aux novices de cette année ?

La première année, c’est vraiment un tourbillon. Vous dites oui à tout sans savoir dans quoi vous vous embarquez. Cette année, j’ai essayé de moins en faire pour vraiment apprécier le moment un petit peu plus et pour ne pas être épuisé. Mais c’est une chance que d’être ici, donc j’essaie de me faire plaisir un maximum.

Propos recueillis à Chicago.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés