Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • DET8MIL1.07Pariez
  • ATL2.78MIA1.43Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Derrick Jones Jr. veut défendre sur les meilleurs extérieurs de la ligue

L’ailier de 22 ans a trouvé le parfait compromis avec son coach : défendre sur les meilleurs pour progresser et permettre en même temps à Jimmy Butler de garder du jus.

La franchise floridienne lui a envoyé un signal fort en laissant partir Justise Winslow afin de récupérer le vétéran Andre Iguodala. Alors qu’il sera free agent cet été, Derrick Jones Jr., qui a débuté dans le cinq majeur cette nuit à Utah, a une grosse carte à jouer sur cette fin de saison.

L’ailier a souvent marqué les esprits par ses envolées spectaculaires au-dessus du cercle, mais la défense est aussi l’un de ses principaux atouts, à tel point qu’il est le meilleur ailier de la ligue lorsqu’il s’agit de faire chuter le pourcentage au tir de son adversaire direct (37.5%), juste derrière Giannis Antetokounmpo.

« Je ne crois pas qu’on ait encore besoin de le tester, » a résumé Pat Riley, président du Heat. « On sait quel joueur est Derrick Jones Jr. Il est encore très jeune, c’est un des plus explosifs, un des joueurs les plus excitants à voir en match lorsqu’il s’élève au-dessus du panier. J’apprécie le fait qu’il ait progressé dans son tir à 3-points, tout comme le fait qu’il soit devenu un meilleur défenseur, plus consistant. »

Le parfait équilibre avec Jimmy Butler

Pour se perfectionner en défense, Derrick Jones Jr. demande régulièrement à son coach Erik Spoelstra et au franchise player Jimmy Butler de pouvoir défendre sur le meilleur extérieur de l’équipe adverse. Un bénéfice double puisqu’il permet aussi à « Jimmy Buckets » de souffler un peu.

« Je leur ai dit que je voulais défendre sur le meilleur joueur adverse, » a-t-il confirmé. « Jimmy est l’un des meilleurs défenseurs de la NBA, mais j’ai le sentiment d’être meilleur en défense sur le ballon tandis que Jimmy est meilleur sur les défenses sans ballon. Et quand je suis sur le porteur, ça lui permet de se reposer et ça me maintient dans le coup. Je peux aussi voler des ballons. »

Cette nuit à Utah, il a par ailleurs réussi sa 40e interception de la saison et sa couverture défensive aux côtés notamment de Jae Crowder fut par moments impressionnante.

Même si ça ne s’est pas trop vu face au Jazz, Derrick Jones Jr. est aussi en progrès offensivement avec près de 9 points en moyenne par match. S’il continue, Miami n’hésitera pas à prolonger l’aventure.

Derrick Jones Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 PHX 32 17 56.2 27.3 70.7 1.2 1.3 2.5 0.4 2.0 0.4 0.4 0.4 5.3
2017-18 * All Teams 20 12 39.6 16.7 66.7 1.1 0.9 1.9 0.5 1.2 0.2 0.4 0.7 3.1
2017-18 * MIA 14 15 38.8 18.8 61.1 1.4 1.1 2.4 0.4 1.6 0.2 0.4 0.6 3.7
2017-18 * PHX 6 6 50.0 0.0 83.3 0.3 0.3 0.7 0.5 0.3 0.2 0.2 0.7 1.5
2018-19 MIA 60 19 49.4 30.8 60.7 1.6 2.4 4.0 0.6 2.1 0.8 0.7 0.7 7.0
2019-20 MIA 40 25 49.4 28.6 77.9 1.0 3.2 4.2 0.9 2.2 1.0 0.6 0.7 8.7
Total   152 19 49.8 28.4 68.4 1.3 2.2 3.5 0.6 2.0 0.7 0.6 0.6 6.6

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés