Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Kyle Korver donne les axes de progression de Giannis Antetokounmpo à 3-points

Après une grosses séance de tirs ensemble, le vétéran a pris le temps de décrypter celui de son coéquipier.

Pour ce qui pourrait être sa dernière année en NBA, Kyle Korver a mis toutes les chances de son côté afin d’aller chercher le titre, en signant à Milwaukee chez le MVP en titre Giannis Antetokounmpo. Un homme dont on lui a beaucoup parlé depuis l’arrivée des Bucks à Paris, pour ce qui pourrait être son dernier match loin des États-Unis.

Au jeu des comparaisons, après avoir évoqué LeBron James il y a quelques semaines, le shooteur nous a sorti un autre de ses anciens coéquipiers superstar : « Je trouve qu’il y a beaucoup de similarités avec Derrick Rose. Giannis donne peut-être un peu plus de la voix, mais il mène par l’exemple. C’est le meilleur genre de leaders. »

Mais quand on évoque le Grec avec Kyle Korver, les questions autour de son tir à 3-points ne sont jamais loin.

« On parle souvent de mécanique mais je pense qu’il faut surtout du temps, afin de créer de la confiance pour soi-même » décrypte le vétéran. « Le coach Ben Sullivan travaille avec lui tous les jours, c’est un gros bosseur, il fait ce qu’il faut. » Et lui aussi le surveille de près : les deux hommes étaient ensemble dans le même petit groupe hier – avec Eric Bledsoe – pour une longue séance de tirs à 3-points.

Plus de liberté, moins de réflexion

Autre axe de progression pour le MVP derrière l’arc : le rythme. « Je pense que lorsqu’on est en mouvement, qu’on dribble, on lit plus le jeu que lorsqu’on fait simplement du ‘catch and shoot’, où tu regardes simplement si ton défenseur est toujours là ou pas » analyse Kyle Korver. « Le défi pour lui et pour beaucoup de joueurs, c’est que sur le pick-and-roll, il faut penser à bien plus de choses que simplement tirer ou faire une feinte. Il faut apprendre à faire un dribble, savoir où tu veux te positionner, faire comme si c’était un simple ‘catch and shoot’. »

Point positif pour le « Greek Freak » dans cet apprentissage : il a presque carte blanche en match. « C’est une des qualités du coach : il nous donne beaucoup de liberté. Il veut qu’on soit agressif, qu’on ne réfléchisse pas trop. Il y a beaucoup de joueurs qui peuvent prendre la balle et créer. Évidemment, on a un des meilleurs en la matière dans l’histoire du basket avec Giannis. Il adore attaquer le panier mais il aime aussi prendre des 3-points. »

Pour l’instant, il en tente 5.1 en moyenne pour 32% de réussite. On en est encore loin, mais s’il continue de progresser dans ce domaine, il pourrait réellement devenir inarrêtable.

Propos recueillis à Paris.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés