Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.15CHA5.25Pariez
  • TOR1.96MIL1.85Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

À Cleveland, le duo Darius Garland – Collin Sexton affiche ses promesses

Les deux jeunes extérieurs ont brillé dans la victoire la plus probante de la saison de Cleveland. De quoi faire naître de belles promesses.

Cette 12e victoire des Cavaliers cette saison est sans aucun doute la plus marquante. Déjà parce qu’elle intervient dans un contexte tendu, après l’incident avec John Beilein, mais surtout elle est arrachée à Denver, face à une des meilleures équipes de la ligue.

Ce succès porte la marque de Darius Garland, auteur d’un match à 18 points et 8 passes décisives, avec six points inscrits dans le « money time ». « Je lui ai dit que j’étais fier de lui », raconte Kevin Love, qui a été trouver son coéquipier dès la fin de match pour le féliciter. « Il devient meilleur dans ces instants. Et il a mis des gros tirs. Il a l’opportunité de devenir un joueur unique : il l’a montré dans ce match. »

Tristan Thompson, servi par le rookie sur des alley-oops, va même plus loin dans son enthousiasme. « Il est le futur meneur de jeu, la future tête de gondole de cette franchise, et pour longtemps. Il se met en avant et rentre des tirs importants. Je ne pouvais pas le dire à la télévision, mais il a porté ses couilles. »

L’intérieur, champion en 2016, englobe aussi dans ses compliments Collin Sexton, 25 points contre les Nuggets, dont neuf dans le dernier quart-temps. Ce qui donne un duo à 43 points à 17/34 au shoot. « Ils progressent chaque match, et c’est ce qu’on leur demande, en tant que jeunes joueurs. On veut qu’ils avancent à mesure que la saison progresse. Ils le montrent, en jouant avec confiance. C’est la clé. »

« On est à notre meilleur niveau quand on ne réfléchit pas trop »

Désormais, il faut utiliser cette dynamique. « Qu’ils sachent faire ça, à l’extérieur et contre une des deux meilleures équipes de l’Ouest, c’est génial à observer. Ça construit une confiance », relate Kevin Love. « On joue librement et ensemble », poursuit Collin Sexton. « Chacun se nourrit de l’autre. On communique beaucoup. On est à notre meilleur niveau quand on ne réfléchit pas trop, qu’on joue simplement, en lisant les situations et en réagissant. »

Après un début de saison compliqué, Darius Garland commence à entrer dans le bain. En janvier, il compile pour l’instant 16.7 points et 5.8 passes de moyenne alors que les mois précédents (novembre et décembre), il était resté bloqué à moins de 12 points par match. Avec un Collin Sexton intéressant, qui avance à son rythme, les Cavaliers ont une bonne base pour les saisons à venir.

« On fait des progrès. Il y a plus de constance en ce moment », se réjouit John Beilein. « On avait vu des flashes de ça, en début de saison, mais c’était trop demandé pour un jeune duo d’être aussi régulier. Là, c’est déjà plus visible. Le jeu se ralentit pour eux. Les Nuggets ont mis une zone en place et elle a stoppé notre attaque. Notre spacing fut alors terrible. Pendant quelques minutes, rien n’a fonctionné, puis ces deux-là ont mis des tirs, et j’adore leur façon de diriger le jeu. Ils commencent à bien saisir leur rôle. Darius fait confiance à ses coéquipiers quand Collin, même s’il a moins le ballon que la saison passée, trouve ses positions et demeure efficace. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés