Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Kris Dunn, le « faucon » de la défense des Bulls

Le meneur des Bulls est le deuxième plus gros voleur de ballons de la ligue, malgré un temps de jeu réduit. Sa présence défensive, depuis qu’il est titulaire, fait beaucoup de bien.

Sur les onze derniers matches, les Bulls présentent la deuxième défense de la ligue, derrière les Bucks ! Ils ont gagné cinq matches durant cette série et ces résultats encourageants coïncident avec l’arrivée de Kris Dunn dans le cinq majeur.

Le meneur était pourtant, au départ, condamné à commencer sur le banc, barré par l’arrivée Tomas Satoransky. Mais l’absence d’Otto Porter Jr. sur le long terme et l’envie de garder le tranchant Coby White en joker ont poussé Jim Boylen à le lancer dès l’entre-deux. Avec succès.

La raison principale, c’est la défense étouffante de l’ancien meneur des Wolves. « On se sent traqué et mis sous pression constamment », explique Coby White sur NBC, qui subit Kris Dunn aux entraînements. « Ses mains sont très actives. Il parle fort, joue avec du cœur et de l’énergie. »

Envergure, puissance et vitesse des mains

Avec 58 interceptions, il est tout simplement le deuxième plus gros voleur de ballons de la ligue derrière Ben Simmons (60) et possède également la quatrième meilleure moyenne avec 1.93 ballon arraché par match. Le tout avec moins de 23 minutes de temps de jeu.

« C’est mon fonds de commerce : défendre », se justifie Kris Dunn. « Ils veulent que je sois un défenseur et j’adore faire ça. Je peux jouer les pickpockets, ce que j’ai toujours été, je peux couper les lignes de passes, je peux enfermer un joueur. Je peux m’occuper d’un meneur comme d’un ailier-fort, parfois je me retrouve même face à des pivots. Je peux un peu tout faire défensivement. Mon envergure (2m05) m’aide beaucoup ainsi que ma puissance. De plus, j’étudie énormément les habitudes de mes adversaires. »

Parmi ses meilleures prestations, il a récemment éteint Trae Young (15 points à 4/14 au shoot, 7 ballons perdus). « Il met beaucoup de pression sur le porteur de balle et je peux en témoigner, avec mon expérience personnelle face à lui », déclarait Tomas Satoransky. « Il faut être très prudent, car ses mains vont à une vitesse… »

Zach LaVine le compare même à un « faucon, chasseur de ballons » qui pourrait viser la « First Team All-Defense ». Si sa présence défensive permet un redressement de la part de Chicago et qu’il continue d’être parmi les meilleurs pickpockets de la ligue, nul doute qu’il recevra quelques votes en fin de saison.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires