Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.74NEW2.09Pariez
  • PHI1.06GOL8.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Coaching] PJ Tucker se fait piéger… en évitant le piège des Kings

En évitant le subtil piège de Luke Walton, PJ Tucker s’est ensuite retrouvé trop loin de Nemanja Bjelica qui a pu inscrire le shoot de la gagne à 3-points. Explications.

Comment P.J. Tucker, le meilleur défenseur des Rockets et l’un des meilleurs de NBA, a-t-il pu laisser autant d’espace à Nemanja Bjelica sur une remise en jeu, permettant au joueur des Kings d’arracher la victoire ?

C’est Luke Walton qui l’explique le mieux, en confirmant que PJ Tucker a surtout lu son piège.

« C’était probablement la quatrième option sur le système (le shoot de Nemanja Bjelica) mais PJ Tucker a fait du bon boulot en lisant ce que faisait Harrison (Barnes), parce que Harrison aurait été ouvert. Mais parce qu’il est venu aider sur ce déplacement, ça a permis à Bjeli (Nemanja Bjelica) d’avoir un shoot ouvert », détaille le coach.

Car le but du système des Kings était avant tout de permettre à Harrison Barnes d’avoir un ballon sous le cercle. La mise en place est très maligne. Harrison Barnes place un écran pour aider Bogdan Bogdanovic à se libérer puis un écran dans le dos de James Harden pour aider Buddy Hield à bouger de l’autre côté. Sauf que cet écran dans le dos n’est là que pour provoquer un changement (que Russell Westbrook réclame d’ailleurs) et permettre à Harrison Barnes de piéger tout le monde en partant dans la foulée vers le cercle, dans le dos de la défense !

C’est très bien trouvé, et ça joue sur la communication entre Russell Westbrook et James Harden, les deux défenseurs faibles du cinq mis en place par Mike D’Antoni à ce moment du match.

Le problème, c’est donc que PJ Tucker a lu le piège et il avertit James Harden qu’il doit changer sur Nemanja Bjelica, lui s’occupant de Harrison Barnes. Il recule donc mais son coéquipier est perdu, entre la demande de Russell Westbrook et celle de PJ Tucker, qui arrivent quasiment en même temps. Le barbu n’écoute donc pas PJ Tucker, qui se retrouve alors très loin de Nemanja Bjelica, et qui ne peut pas gêner son tir (très lointain) au buzzer.

Aussi brillant qu’il soit en défense, PJ Tucker ne peut pas compenser tous les problèmes de Houston…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sacramento Kings en 1 clic

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés