Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Russell Westbrook sur des bases historiquement faibles à 3-points

Alors qu’il n’a jamais été un grand shooteur à 3-points, malgré un gros volume de tirs, le nouveau joueur des Rockets bat des records de maladresse en ce début de campagne.

Après son 0/6 face aux Raptors, Russell Westbrook affiche un pourcentage de 21.6% à 3-points cette saison. C’est littéralement catastrophique, surtout qu’il en tire tout de même 5.4 par rencontre.

Pour donner une idée du problème, c’est pour l’instant la pire saison à 3-points d’un « volume shooter », c’est-à-dire d’un joueur qui prend plus de cinq tirs à 3-points par match, de l’histoire. Cette saison, avec le développement du tir de loin, ils sont 69 à avoir joué au moins dix matchs en shootant au moins cinq fois à 3-points par rencontre, et Russell Westbrook est l’un des deux joueurs (avec Jordan Poole, à 24.8% de réussite) à ne pas atteindre les 30%.

À Houston, pour l’instant, c’est silence radio sur ce thème. Russell Westbrook, déjà pas très loquace avec les journalistes, ne souhaite pas évoquer le sujet, et Mike D’Antoni a rapidement évacué la chose en début de saison. « Si vous prenez des bons tirs, on se fiche que vous les manquiez », estimait ainsi l’entraîneur de l’équipe.

Parmi les « volume shooters » à 3-points les moins efficaces de l’histoire

Le problème, c’est qu’il s’agit en effet souvent de bons tirs. Sur les 5.4 tirs à 3-points qu’il prend par rencontre, 2.2 sont « ouverts » (le défenseur le plus proche se situe entre 1.2 et 1.8 mètre) et 2.7 sont « grand ouverts » (le défenseur le plus proche se situe à plus de 1.8 mètre). Or Russell Westbrook ne shoote qu’à 9.5% sur les shoots « ouverts » (4/42) et 31.4% sur les shoots « grand ouverts » (16/51). Évidemment, les défenses adverses en jouent.

Car si les Raptors et la majorité des derniers opposants à Houston osent des prises à deux aussi agressives sur James Harden, c’est bien parce que le tir extérieur de Russell Westbrook ne les effraie pas du tout.

Houston espère pourtant que la réussite de l’ancien MVP d’Oklahoma City va retrouver des niveaux acceptables, et ce sera sans doute nécessaire, notamment à l’approche des playoffs, où les Rockets seront de plus en plus obligés de jouer sur demi-terrain. En le faisant venir, le GM Daryl Morey espérait d’ailleurs que l’efficacité à 3-points de Russell Westbrook remonterait grâce aux espaces dont il allait bénéficier avec James Harden à ses côtés.

Pour l’instant, c’est l’inverse qui se produit, et Russell Westbrook s’installe durablement parmi les « volume shooters » à 3-points les moins efficaces de l’histoire de la NBA. Mais tant qu’il a le feu vert…

Russell Westbrook Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 OKC 82 33 39.8 27.1 81.5 2.2 2.7 4.9 5.3 2.3 1.3 3.3 0.2 15.3
2009-10 OKC 82 34 41.8 22.1 78.0 1.7 3.2 4.9 8.0 2.5 1.3 3.3 0.4 16.1
2010-11 OKC 82 35 44.2 33.0 84.2 1.5 3.2 4.6 8.2 2.5 1.9 3.9 0.4 21.9
2011-12 OKC 66 35 45.7 31.6 82.3 1.5 3.1 4.6 5.5 2.2 1.7 3.6 0.3 23.6
2012-13 OKC 82 35 43.8 32.3 80.0 1.4 3.9 5.2 7.4 2.3 1.8 3.3 0.3 23.2
2013-14 OKC 46 31 43.7 31.8 82.6 1.2 4.5 5.7 6.9 2.3 1.9 3.9 0.2 21.8
2014-15 OKC 67 34 42.6 29.9 83.5 1.9 5.4 7.3 8.6 2.8 2.1 4.4 0.2 28.2
2015-16 OKC 80 34 45.4 29.6 81.2 1.8 6.0 7.8 10.4 2.5 2.0 4.3 0.3 23.5
2016-17 OKC 81 35 42.5 34.3 84.5 1.7 9.0 10.7 10.4 2.4 1.6 5.4 0.4 31.6
2017-18 OKC 80 36 44.9 29.8 73.7 1.9 8.2 10.1 10.3 2.5 1.8 4.8 0.3 25.4
2018-19 OKC 73 36 42.8 29.0 65.6 1.5 9.6 11.1 10.7 3.4 2.0 4.5 0.5 23.0
2019-20 HOU 57 36 47.2 25.8 76.3 1.8 6.2 7.9 7.0 3.5 1.6 4.5 0.4 27.3
Total   878 35 43.7 30.5 79.9 1.7 5.4 7.1 8.3 2.6 1.8 4.1 0.3 23.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés