NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DET
MIL1:00
ATL
MIA1:30
CHI
CHA2:00
PHI
BRO2:00
SAC
MEM4:00
GSW
HOU4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Luis Scola pense qu’il ne serait pas à l’aise dans la NBA d’aujourd’hui

Désormais âgé de 39 ans, Luis Scola fait toujours les beaux jours de l’Olimpia Milano après avoir glané la médaille d’argent et une place dans le meilleur cinq de la dernière Coupe du monde. Pour autant, il ne se voit pas revenir en NBA…

Rarement un joueur approchant les 40 ans n’aura fait aussi forte impression que l’Argentin lors de la Coupe du monde de basket. Face à des équipes semble-t-il plus talentueuses sur le papier, l’ailier-fort a déroulé son basket et porté sa formation sur la deuxième place du podium. Une performance inattendue avant le tournoi mais après avoir quitté la NBA il y a désormais trois ans, Luis Scola pense que son temps est révolu outre-Atlantique.

« Le jeu a changé. Les joueurs comme moi ne sont plus attrayants », confie-t-il au New York Times. « Les bonnes équipes ont de meilleurs joueurs [que lui]. Les mauvaises ont des joueurs plus jeunes. Je ne pense pas être toujours à ce niveau. Je l’ai été. Mais le jeu a changé. Ce serait plus difficile pour moi de jouer, même lors de mes meilleures années, dans la NBA d’aujourd’hui. »

Les Jeux olympiques 2020 pour se confronter aux joueurs NBA

La légende du basket argentin estime que son jeu, avant tout basé sur le demi-terrain, n’est plus compatible avec les exigences de la NBA actuelle. De plus, il est conscient de son déficit athlétique, déjà présent lors de ses belles années américaines durant lesquelles il n’a jamais pu réellement défendre de manière décente.

« J’ai été un peu chanceux, » poursuit-il. « Ces grands changements sont arrivés juste à la fin de ma carrière et j’ai été capable d’y jouer jusqu’à mes 37 ans. Je peux marquer à 3-points à la distance à NBA, je l’ai bien fait lors de mes deux dernières années, surtout à Toronto [40% à 3-pts dans l’Ontario] mais il y a beaucoup de joueurs qui peuvent le faire aussi et sont bien plus mobiles. Le jeu au poste n’existe plus, les tirs à mi-distance non plus. Je pourrais m’ajuster et être un joueur différent mais je pense que ça serait un peu plus difficile. Le jeu est plus rapide, les joueurs bougent plus rapidement. Ils sont plus athlétiques, avec plus d’envergure, et je ne suis pas un très bon athlète. Ces choses joueraient contre moi dans la NBA d’aujourd’hui. »

De fait, le vétéran poursuit sa carrière en Euroleague avec bonheur (12 points à 47% aux tirs, dont 41% à 3-pts et 6 rebonds en 22 min) mais il pourra peut-être se jauger de nouveau à la concurrence NBA puisqu’il prévoit bien de disputer les Jeux olympiques à Tokyo.

« Je prends une année après l’autre, je ne pensais pas que je jouerais toujours aujourd’hui mais je voulais vraiment jouer les Jeux olympiques en 2020 donc il y a toujours eu cette fenêtre ouverte : si nous réussissions à nous qualifier, je savais que j’avais besoin de jouer quelque part [pendant la saison]. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés