Matchs
hier
Matchs
hier
ORL112
PHI97
CHA117
MEM119
BOS140
WAS133
HOU102
LAC93
MIN129
SAS114
LAL69
GSW57
POR64
TOR61
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.14MIA1.71Pariez
  • MIL1.1CHI7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Damian Lillard, un record qui passe au second plan

Auteur d’un match ébouriffant à 60 points, Damian Lillard n’était pourtant pas d’humeur très joyeuse après avoir établi le record de franchise des Blazers au scoring. Il faut dire que le meneur n’apprécie que très moyennement ce début de saison poussif de son équipe…

C’est grâce à un 3-points quasiment sur le buzzer, quand le match était déjà plié, que Damian Lillard a atteint la barre symbolique des 60 points. Battant à la fois son record personnel établi à 59 unités, plus le record de franchise qu’il détenait déjà, Lillard a été tout simplement époustouflant offensivement. À 19/33 aux tirs dont 7/16 à 3-points, plus 15/15 aux lancers, il a quasiment renversé les Nets à lui seul…

Mais Kyrie Irving et Spencer Dinwiddie, à 67 points à eux deux, ont infligé une 4e défaite de rang à des Blazers méconnaissables en ce début de saison. Sans un effort défensif constant et des performances en dents de scie des nouveaux arrivants, Rip City n’a toujours pas gagné à domicile alors même que le Moda Center était récemment une citadelle imprenable. Basket USA a fait le point avec le « point guard » star des Blazers.

« Il faut qu’on en veuille encore plus »

Damian, vous venez de perdre un 4e match de suite, qu’est-ce qui vous dérange le plus dans cette série de défaites ?

Le fait qu’on perde déjà. Je pense qu’on est en position de gagner ces matchs, on est là en 3e quart et en 4e quart mais il faut qu’on soit présent mentalement et physiquement. Il faut vouloir en faire un peu plus que l’autre équipe pour remporter ces matchs. Je trouve qu’on se bat, qu’on est bien soudé, qu’on essaie de faire les bons choix, mais il faut qu’on en veuille encore plus que l’autre équipe. Ça ne veut pas forcément dire qu’on doit jouer plus dur. Ça veut dire qu’on doit être plus précis dans notre exécution sur une possession de plus que l’autre équipe, qu’on doit faire son travail même si on est fatigué ou qu’on commence à faiblir. Il faut pouvoir compter sur chaque gars et lui faire confiance sur le fait qu’il fasse sa part du travail. On doit réussir à connecter toutes ces choses dans les moments importants du match. Et ça n’a pas encore marché, pas pour nous tous.

Ce manque de cohésion collective n’est-il pas dû au fait que l’effectif a beaucoup changé, avec beaucoup de nouveaux joueurs à intégrer ?

Ça en fait partie. On a des gars qui arrivent de différentes situations. On est encore nouveau les uns aux autres. Mais ce n’est pas une excuse. On a été suffisamment longtemps ensemble. On sait tous ce qu’on essaye de construire ici et qui on veut être dans la ligue. On a tous de l’expérience et on sait tous ce qu’il faut qu’il arrive quand vient le moment de gagner un match. On ne l’a simplement pas fait au niveau nécessaire pour gagner des matchs. C’est pour ça qu’on tombe trop court.

« Si on est la plus mauvaise défense en dernier quart, on ne va pas gagner »

Qu’avez-vous pensé de la performance du rookie Nassir Little ?

J’ai trouvé qu’il était très bon. Pour n’importe quel gars qui ne joue pas des minutes régulières, ou n’importe quel jeune joueur qui n’a pas encore d’expérience, c’est toujours délicat mais il était prêt et il est entré en jeu sans avoir peur. Il a eu un bel impact pour nous. C’est spécial ça ! Ça n’a rien à voir avec le talent ou la hype ou quoi que ce soit, c’est simplement de rentrer en jeu et d’aider l’équipe. Il était prêt pour tout ça. Il a amené beaucoup d’énergie, il a été super. Je suis fier de ce qu’il a apporté.

À partir de combien de défaites est-ce que ça devient alarmant ?

Je ne sais pas, c’est une bonne question. C’est encore très tôt dans la saison. Je sais que c’est facile à dire mais on pourrait très bien gagner les trois prochains matchs et revenir à 50% et se dire qu’on est enfin lancé. Mais maintenant, on n’arrive pas à faire le travail quand vient le moment de gagner le match ! On pourrait bien être les derniers de la ligue en défense en dernier quart [en effet, avec 124.3 points encaissés sur 100 possessions]. Si on arrive à rester dans le match comme ça mais qu’on a la plus mauvaise défense en dernier quart, on ne va pas gagner ces matchs. Je pense que c’est là qu’on est en galère en ce moment. C’est comme ça. On doit continuer à courber l’échine et se serrer les coudes. Dans ce type de situations, le plus important est de rester ensemble et soudé.

Rester unis dans les mauvais moments…

Les équipes qui craquent tombent rapidement. Les équipes qui continuent à travailler et restent soudées et gardent la bonne mentalité, ce sont celles-là qui vont retrouver la bonne direction. Je sais que vous ne voulez pas entendre ça mais c’est vrai. Peut-être qu’à l’avenir on aura quelques coups de pouce dans le bon sens, quelques tirs qui rentrent, quelques balles déviées et c’est l’autre équipe qui ratera des tirs et ça marchera en notre faveur.

Propos recueillis à Portland

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés