Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM1.34GOL3.3Pariez
  • NEW2.41POR1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pacers font tout pour créer de la cohésion

Le groupe, qui a beaucoup changé cet été, insiste sur l’importance de créer des liens entre des joueurs qui ne se connaissaient pas il y a quelques semaines.

Avec sept nouveaux joueurs dans sa rotation et quatre changements dans son cinq de départ, Nate McMillan ne pense qu’à une chose : « la cohésion sera essentielle ».

« Il n’y a qu’un ballon, ils vont devoir apprendre à se faire confiance et à jouer au basket pour les bonnes raisons » prévient-t-il sur le site du club. « Ce n’est pas toujours facile de mettre plusieurs attaquants sur le parquet. S’ils ne sont pas prêts à faire des sacrifices et à jouer pour l’équipe… » Attention à la sortie de route.

« Tous nos gars sont tranquilles au niveau contractuel. Ils devraient être contents, faire tout ce qu’il faut pour gagner, ne pas regarder les statistiques » souligne l’entraîneur pour se rassurer, en oubliant de mentionner le cas Domantas Sabonis, titulaire annoncé au poste 4 et Pacer depuis maintenant deux ans, qu’on dit sur le départ.

Pour le reste, titulaire ou remplaçant, ils sont douze à avoir un contrat garanti pour cette saison et la suivante. Ce n’était pas le cas l’an passé, et Indy avait pourtant réussi à trouver cette alchimie. Ça n’empêche pas les nouveaux d’avoir envie de se montrer, à l’image d’un T.J. Warren voulant prouver aux Suns qu’ils ont eu tort de le transférer.

« Tout le monde peut être critiqué, on peut tous se parler et rester sur la même longueur d’ondes. Les gars sont vraiment à l’écoute des critiques et c’est bien »

Malcolm Brogdon a lui choisi de rejoindre l’Indiana de son plein grès, il porte un certain nombre d’attentes, mais il sait aussi que le plus important est de trouver un bon équilibre.

« On a tellement de scoreurs. Tout le monde peut créer son tir. C’est important pour moi, en tant que meneur de jeu, de mettre les gars dans de bonnes conditions et de m’assurer que tout le monde touche la balle. Victor aura la priorité, mais tout le monde après a besoin de ses tirs. Ce sera à moi de bien distribuer le ballon. »

Pour façonner cette cohésion, le groupe a fait beaucoup d’activités cet été. « On a fait plein de choses par rapport à ce que j’ai connu auparavant » explique Doug McDermott. Et ça porte déjà ses fruits selon T.J. Warren. « Tout le monde peut être critiqué, on peut tous se parler et rester sur la même longueur d’ondes. Les gars sont vraiment à l’écoute des critiques et c’est bien ».Un point essentiel qui facilitera la création d’automatismes sur le terrain.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiana Pacers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés