Matchs
hier
Matchs
hier
ORL87
LAL96
TOR92
LAC112
CLE110
HOU116
IND122
BOS117
BRO108
CHA113
MIN116
UTH127
CHI136
ATL102
PHO96
MEM105
MIL93
NOR73
SAC38
OKC47
GSW27
NYK35
Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.69PHI1.99Pariez
  • SAN1.09CLE5.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews 2019/20] Les Pelicans prêts pour un nouveau départ

C’est peu dire que l’été a été mouvementé en Louisiane. Avec le départ d’Anthony Davis aux Lakers, c’est une page de la franchise qui se tourne, et une autre qui s’ouvre avec Zion Williamson.

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA.

Place aujourd’hui aux Pelicans, qui affichent un visage totalement différent de celui de l’an passé. Après une dernière campagne pourrie par la demande de transfert d’Anthony Davis, la franchise de Louisiane a bien amorti le choc, récupérant quelques jeunes talents aux Lakers, le premier choix de la Draft et des vétérans intéressants.

PAS DE TRAVERSÉE DU DÉSERT ?

Généralement, quand une franchise perd sa superstar, une période de disette s’ensuit, plus ou moins longue. Les Pelicans ont l’opportunité d’éviter ça car le nouveau GM, David Griffin, a fait du gros boulot pour faire la transition. Il a aussi eu pas mal de chance car en plus de récupérer Lonzo Ball, Brandon Ingram et Josh Hart de la part des Lakers, il a pu mettre la main sur le phénomène Zion Williamson avec le premier choix, le soir de la Draft.

Il a également manoeuvré le 4e choix venu de Los Angeles afin de mettre la main sur le pivot Jaxson Hayes et l’arrière Nickeil Alexander-Walker, brillants lors de la Summer League.

De quoi attirer des vétérans (JJ Redick, Derrick Favors) afin de compléter un projet cohérent, Nicolo Melli quittant de son côté l’Europe pour se mêler à cette reconstruction éclair, avec un Jrue Holiday comme fil conducteur.

ALVIN GENTRY PEUT IMPOSER SON STYLE

« On aura des formations pour certaines situations mais, plus que tout, on sera une équipe qui jouera avec beaucoup de rythme. Je serai déçu si on ne domine pas la ligue au niveau du rythme la saison prochaine. On va courir et proposer un spectacle agréable pour nos fans tout en étant productif. »

Alvin Gentry a toujours prôné un style de jeu extrêmement rapide. Il a l’effectif pour le mettre en place.

Déjà deuxième l’an passé au niveau du rythme (103.9 possessions par rencontre), les Pelicans pourraient jouer encore plus vite, emmenés par leur backcourt, Lonzo Ball et Jrue Holiday. Comme Brandon Ingram et Zion Williamson peuvent également mener les contre-attaques, ça risque de rapidement filer d’un panier à l’autre, et la difficulté sera sans doute d’éviter que ça ne devienne trop brouillon.

David Griffin ne s’est néanmoins pas contenté de chambouler l’effectif, il a également tenter d’apporter des cadres dans une organisation qui en a souvent manqués. Il a ainsi obtenu de la propriétaire une remise à neuf du centre d’entraînement de l’équipe, a réussi à recruter Aaron Nelson, le très respecté préparateur physique des Suns, ou encore Jeff Bzdelik, spécialiste de la défense poussé dehors par les Rockets. De quoi proposer un projet solide.

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : Zion Williamson, Lonzo Ball (Lakers), Brandon Ingram (Lakers), Derrick Favors (Jazz), JJ Redick (Sixers), Jaxson Hayes, Nicolo Melli (Fenerbahçe), Nickeil Alexander-Walker, Josh Hart (Lakers)

Départs : Anthony Davis (Lakers), Solomon Hill (Hawks), Julius Randle (Knicks), Elfrid Payton (Knicks), Stanley Johnson (Raptors), Cheick Diallo (Suns), Christian Wood

LE JOUEUR À SUIVRE : ZION WILLIAMSON

Evidemment, tout le monde aura les yeux rivés sur le premier choix de la dernière Draft. Aucun rookie n’avait été entouré d’autant de « hype » depuis LeBron James, en 2003, et on attend donc avec impatience de le voir à l’oeuvre.

Impressionnant en NCAA par son énergie de tous les instants, ses dunks et sa puissance poste bas, Zion Williamson peut vite devenir un joueur phare. Même s’il n’est pas un grand shooteur, il peut ainsi peser sur une rencontre et dynamiter les défenses adverses. Il devrait ainsi se régaler dans le style de jeu « up tempo » prôné par Alvin Gentry.

À lui de gérer la pression qui entoure son statut actuel, son physique ainsi que toutes les tentations hors terrain. L’ancien de Duke a néanmoins l’air d’avoir la tête solidement vissé sur les épaules.

MOYENNE D’AGE : 24.8 ans

MASSE SALARIALE : 118.5 millions (25e sur 30)

SI TOUT VA BIEN

Débarrassés de la pression de Los Angeles, Lonzo Ball et Brandon Ingram assument enfin leur statut de n°2 de la Draft. Le backcourt d’Alvin Gentry impose un rythme d’enfer à tous les matchs, bien aidé par l’énergie débordante de Zion Williamson, et les Pelicans ne sont pas une équipe facile à jouer dès lors qu’ils peuvent courir. Jrue Holiday peut même s’offrir sa deuxième participation au All-Star Game, tant il impressionne des deux côtés du terrain.

Derrick Favors apporte de son côté de la solidité sous le cercle, quand JJ Redick écarte le jeu, comme d’habitude, et les jeunes Pels se mêlent à la lutte pour les playoffs dans une conférence Ouest pourtant extrêmement dense.

SI TOUT VA MAL

La puissance physique ne fait pas tout et face aux défenseurs NBA, Zion Williamson a du mal à se montrer réellement efficace. Le soufflé retombe pas mal et le premier choix de la Draft vit une vraie période d’adaptation.

Le style prôné par Alvin Gentry offre des matchs spectaculaires, mais finalement peu de victoires. C’est globalement très brouillon, avec un équilibre délicat à trouver et un manque d’adresse général derrière la ligne à 3-points, d’autant que les Pelicans prennent beaucoup de risques en défense afin de jouer systématiquement la contre-attaque, et se font très souvent punir. Le changement d’air n’a pas non plus l’effet escompté sur Lonzo Ball et Brandon Ingram, toujours aussi inconstants, et cet effectif très jeune dit rapidement adieu aux playoffs.


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New Orleans Pelicans en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés