Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.69PHI1.99Pariez
  • SAN1.09CLE5.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews 2019/20] Les Hawks poursuivent leur vol dans la bonne direction

Avec une belle seconde moitié de saison dernière, avec Trae Young à la baguette, les Hawks veulent poursuivre leur progression en s’appuyant sur un recrutement actif.

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA.

À l’instar des Bulls, les Hawks entament une nouvelle étape dans leur reconstruction. En plus d’un noyau de jeunes qui va continuer de mûrir, Atlanta espère s’être renforcée avec plusieurs recrues estivales plus expérimentées.

UN VRAI « BIG THREE » EN DEVENIR ?

On leur promettait l’enfer et une place de bons derniers de la ligue. La saison passée, les Hawks ont finalement suivi notre scénario du « si tout va bien ». Évidemment qu’Atlanta est restée loin des playoffs mais cette première campagne de Lloyd Pierce a été très encourageante.

Cela n’en prenait pourtant pas la direction. Début décembre, les Hawks n’avaient en effet remporté que 5… de leurs 25 premiers matches. Mais la suite des événements a été beaucoup plus positive avec un bilan qui flirte avec l’équilibre (24 victoires – 33 défaites).

Ce revirement, Atlanta le doit beaucoup à Trae Young, qui est monté en puissance tout au long de la saison. Mais le meneur shooteur n’a pas été le seul jeune à faire une meilleure impression. Sans faire trop de bruit, John Collins a multiplié les chantiers dans la raquette. Au point de carrément doubler sa moyenne de points et de finir tout près d’une très solide saison à 20 points et 10 rebonds de moyenne.

À côté de ces deux-là, un autre rookie s’est montré : Kevin Huerter. Ce dernier, avec les départs de Taurean Prince et Kent Bazemore, a une occasion en or de confirmer son statut d’artilleur. Il vise d’ailleurs les 40% de réussite de loin. Certains voient un peu de Klay Thompson en lui, comme on voit un peu de Stephen Curry en Trae Young. La comparaison est encore flatteuse mais a de quoi enthousiasmer les fans des Hawks.

Et le meilleur est peut-être à venir avec les arrivées de De’Andre Hunter et Cam Reddish, les 4e et 10e choix de la dernière Draft. Si le talent au rendez-vous, il y aura définitivement de l’esprit des Warriors, ou du Thunder, dans cette équipe.

VESTIAIRE ET INFIRMERIE SOUS SURVEILLANCE

C’est l’avantage de s’appuyer sur des jeunes joueurs : Atlanta dispose, et de loin, de la plus faible masse salariale de la ligue. Paradoxalement, la franchise de Géorgie vient pourtant de récupérer trois contrats que l’on peut qualifier de « toxiques » sans trop hésiter.

Il s’agit, en l’occurrence, de Chandler Parsons, Evan Turner et Allen Crabbe, avec 25 millions de dollars pour le premier (plus haut salaire) et 18 millions chacun pour les deux anciens Blazers. La bonne nouvelle est qu’il s’agit de trois contrats expirants.

Le risque est limité donc, même s’il s’agira pour les trois hommes de remonter leur pente alors qu’ils entament tous les trois la seconde partie de leur carrière. Pour Allen Crabbe et surtout Chandler Parsons, il faudra également mettre de côté les pépins de santé pour de bon. L’enjeu est de savoir si la cohabitation entre ces joueurs qui ont besoin de se relancer et les jeunes va bien se faire.

D’autant qu’Atlanta a également récupéré un beau spécimen côté perte de vitesse, en la personne de Jabari Parker. Le positif est qu’il a désormais envie de défendre… En tout cas, la présence du vieux sage Vince Carter pourrait encore aider dans ce vestiaire.

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : De’Andre Hunter, Cam Reddish, Allen Crabbe (Nets), Evan Turner (Blazers), Chandler Parsons (Grizzlies), Jabari Parker (Wizards), Damian Jones (Warriors)

Départs : Taurean Prince (Nets), Kent Bazemore (Blazers), Dewayne Dedmon (Kings), Miles Plumlee (Grizzlies)

LE JOUEUR À SUIVRE : TRAE YOUNG

Luka Doncic n’a jamais flanché niveau régularité l’an passé. Mais le Slovène a vu que Trae Young n’était pas si loin dans la course au rookie de l’année. Passé le « All-Star Break », le meneur des Hawks a été étincelant avec près de 25 points et 9 passes de moyenne. Meilleure sélection de tirs donc plus d’adresse, moins de perte de balles, vision du jeu plus efficace… Trae Young doit surfer sur cette seconde partie de saison dernière.

D’ailleurs, son coach ne s’y trompe pas. « Il est nécessaire qu’il soit notre leader », observait récemment Lloyd Pierce. « On a besoin qu’il rapporte son expérience avec Team USA chez les Hawks. On a besoin qu’il soit plus loquace. De plus, il est tellement créatif balle en main mais je veux qu’il soit aussi une menace loin du ballon ». Des progrès attendus qui pourraient déjà lui ouvrir les portes du match des étoiles ?

MOYENNE D’AGE : 24.9 ans

MASSE SALARIALE : 107.6 millions (30e sur 30)

SI TOUT VA BIEN

Le trio Young – Collins – Huerter s’affirme semaine après semaine. Malgré son âge, le premier se fait à son rôle de jeune leader. Là où le second continue de martyriser les cercles et les intérieurs adverses avec sa mobilité et sa verticalité. Ciblé par les défenses, Trae Young trouve un parfait relais niveau shooting avec un Kevin Huerter encore plus adroit et responsabilisé, bien aidé également par l’impact immédiat de De’Andre Hunter et Cam Reddish.

Les vétérans ne font pas de vague dans le vestiaire et font leur boulot sur le terrain. Les rotations tiennent la route et Atlanta remportent une poignée de matches supplémentaires pour se rapprocher un peu plus de la 8e place.

SI TOUT VA MAL

L’enthousiasme retombe rapidement à Atlanta. Désormais particulièrement ciblé, Trae Young se fait bousculer et recommence les tirs trop compliqués. Son partenaire Kevin Huerter n’est pas le shooteur d’élite attendu et malgré les bonnes intentions affichées par Jabari Parker, la défense des Hawks fait encore pire que la saison passée.

Trop tendres, les pivots de l’effectif ne tiennent pas le choc à l’intérieur. Les recrues qui arrivent en fin de contrat veulent trop se montrer et Atlanta fait du surplace.


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atlanta Hawks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés