Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.69PHI1.99Pariez
  • SAN1.09CLE5.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Luc Longley : « L’Espagne a le cul bordé de nouilles à chaque fois qu’on la joue »

Si Andrew Bogut a accusé la FIBA et les arbitres, Luc Longley explique lui que c’est la chance qui explique la victoire de l’Espagne en demi-finale de la Coupe du monde.

Déjà battue par l’Espagne pour la médaille de bronze des Jeux olympiques de Rio (89-88), l’Australie a cette fois été vaincue par la Roja en demi-finale de la Coupe du monde. Une défaite cruelle pour les Boomers, qui ont mené quasiment tout le match et ont eu plusieurs balles pour l’emporter. Mais ont lâché lors de la deuxième prolongation.

Dans le staff de la sélection, Luc Longley était anéanti…

« Ça arrache les tripes de gars », assure-t-il à FOX. « Ils ont été, putain… Je vous demande pardon, mais ils ont été tellement bons, tellement constants. On jouait tellement dur. Je crois qu’ils méritaient de gagner ce match. Ce résultat ne semble pas être le bon. Evidemment, on a fait des erreurs qui nous ont coûté le match, mais on ne peut pas prendre certaines actions ou certaines stats, et expliquer une victoire ou une défaite comme ça ».

Confirmant que Patty Mills et ses camarades sont « détruits et furieux », Luc Longley s’inquiète pour le match de la troisième place, qui aura lieu dimanche face à la France, et qui ressemble désormais à un crève-coeur pour l’Australie.

« Le truc, c’est de ne pas aggraver la situation avec une nouvelle défaite dans deux jours. Il faut cautériser la plaie d’une façon ou d’une autre, sans alcool. C’est comme ça que je cautérise mes blessures. Mais ce n’est pas la façon de faire pour le moment ». Comme les Bleus, les Boomers découvrent l’expérience espagnole, la Roja semblant toujours trouver un moyen de l’emporter, même lorsqu’elle semble dominée.

« C’est tellement similaire (à la défaite des JO de 2016). Putain, c’est tellement pareil. À Rio aussi, je pense qu’on aurait dû gagner. Je ne sais pas ce qu’on doit faire. Il faut qu’on trouve un autel pour faire un sacrifice, pour les Dieux du basket, parce qu’ils ne nous permettent pas encore d’avoir le cul bordé de nouilles. Comme l’Espagne. Vous pouvez publier ça. L’Espagne a le cul bordé de nouilles à chaque fois qu’on la joue ».

Une explication différente de celle d’Andrew Bogut.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés