Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Avec Joel Embiid et Dikembe Mutombo comme mentors, Tacko Fall s’accroche à son rêve NBA

Alors que son avenir avec les Celtics est encore très incertain, le géant sénégalais a pu côtoyer ses deux illustres aînés lors d’une tournée sur le continent africain.

Sur la photo, Dikembe Mutombo paraît presque « petit » à côté de Tacko Fall… Le jeune géant sénégalais a accompagné son homologue congolais pour la tournée annuelle de la NBA en Afrique. À Dakar précisément, sa ville natale, dans le cadre de l’opération Basketball Without Borders, auprès des meilleurs moins de 17 ans africains.

C’est la première fois que les deux hommes se rencontraient. Dikembe Mutombo n’était tout de même pas un parfait inconnu pour Tacko Fall car ce dernier a beaucoup étudié le jeu du Hall of Famer en vidéo. « Il est comme un oncle et moi je suis son neveu », formule le joueur des Celtics. « Il m’a conseillé et m’a beaucoup parlé de la vie NBA, en particulier pour un joueur africain. Comment se comporter, l’importance des entraînements, des régimes… »

Mais avant de penser au quotidien de la ligue, encore faut-il s’y assurer une place. Or, Tacko Fall sait que pour l’heure, avec son contrat « Exhibit 10 » à Boston, il reste précaire. Il a donc eu la bonne idée de s’offrir une session d’entraînement avec un autre éminent représentant du continent africain : Joel Embiid. Celui qu’il considère comme « l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur pivot NBA ».

Continuer de prouver qu’il peut le faire

Là aussi, c’était une première rencontre et « c’était vraiment génial aussi. On a beaucoup travaillé au poste et à chaque fois, il s’arrêtait pour me montrer des choses et m’en apprendre davantage sur le jeu NBA ». Tacko Fall décrit son mentor comme quelqu’un de « cool » et qui est « très confiant dans son jeu ».

Revigoré par ces rencontres et le dynamisme basket du continent, avec l’ouverture prochaine de la Basketball Africa League, Tacko Fall entend maintenant se concentrer sur son rêve. « J’essaie de prouver que je peux jouer en NBA depuis le lycée », assure-t-il au Boston Globe. « J’ai le sentiment qu’avec l’aide de Dieu, je me suis mis en bonne position pour continuer de prouver que je peux jouer en NBA et y faire une très bonne carrière ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés