Summer
league
Summer
league
PHO115
MIL90
BOS69
DAL76
CHI
ATL0:00
DET
NYK1:00
SAS
PHI2:30
MIA
TOR3:00
OKC
GSW4:30
CHA
POR5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La complicité unique des « Splash Brothers »

Depuis huit ans, Klay Thompson et Stephen Curry font exploser les défenses à coup de 3-points au point d’avoir hérité d’un surnom, les « Splash Brothers ». À quelques heures du Game 2, ils reviennent sur cette relation unique en NBA.

Champions NBA, All-Stars mais aussi champions du monde ensemble, Klay Thompson et Stephen Curry ont tout vécu côte à côte. Ils ont posé les fondations sous Mark Jackson puis explosé avec Steve Kerr, et leur complicité continue de faire le bonheur de Golden State.

« C’est un super coéquipier depuis huit ans, et encore plus un ami. On est derrière des joueurs comme Steph car il ne prend aucun raccourci. Il se donne à fond » explique Klay Thompson en conférence de presse. « C’est quelqu’un de très famille, et c’est un exemple de premier plan pour ce qu’on attend d’un leader. Un énorme ambassadeur pour la communauté. J’espère qu’on pourra rester comme l’un des meilleurs backcourts de l’histoire. »

Alors qu’il est free agent et qu’il pourrait avoir des envies d’ailleurs, Klay Thompson rend le plus beau des hommages à son alter ego. « Je ne peux pas m’imaginer jouer avec un autre meneur de jeu car on a une telle alchimie ensemble. On connait les endroits que l’autre préfère, et où il souhaite avoir le ballon. Je suis tellement reconnaissant de partager le backcourt avec quelqu’un d’aussi altruiste, et qui soit un incroyable compétiteur et coéquipier. »

« A l’entraînement, on est content quand l’autre rate »

Pour sa part, Stephen Curry a été interrogé sur ce surnom de « Splash Brothers » et sur le fait d’être considérés comme l’un des meilleurs backcourts de l’histoire.

« On y pense moins que vous ne puissiez l’imaginer. Je pense qu’on apprécie évidemment le talent et les qualités de chacun, et on se motive l’un l’autre à chaque fois qu’on entre sur le terrain » a répondu le meneur. « S’il est chaud, je me dis que je veux être comme lui, et vice versa. En fait, la seule chose, c’est lorsque des gens sortent des stats, comme lorsque cette année, on est devenu les premiers coéquipiers à inscrire 200 3-points sept années de suite. On est du genre à se demander si c’est vraiment unique… »

Cette complicité se retrouve aussi à l’entraînement lorsque chacun effectue des exercices dans son coin. « Ce qui est sans doute le plus amusant, c’est lorsqu’on prend des shoots à l’entraînement, après la séance. On est sur le même terrain avec des objectifs différents. Et du coin de l’oeil, on regarde toujours ce que fait l’autre, et combien il met de shoots d’affilée, et on est content lorsque l’autre rate des tirs… C’est peut-être la chose la plus bizarre que nous faisons. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *