Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Même leur propriétaire a eu du mal à aimer ces Celtics

Difficiles à déchiffrer et sèchement éliminés face aux Bucks, les Celtics version 2018-2019 ont désarçonné leur propriétaire, Wyc Grousbeck.

Quelques semaines avant le début des playoffs, Wyc Grousbeck, le propriétaire des Celtics, avait parfaitement analysé les futures performances de son équipe en expliquant qu’elle pouvait aussi bien aller en Finals que s’incliner au premier tour.

Certes, les Celtes ont passé le premier tour, mais ils ont lourdement buté sur les Bucks, confirmant ainsi que leur irrégularité et leurs problèmes collectifs étaient trop profonds pour aller vraiment loin. Un bilan négatif pour l’homme d’affaires.

« De mon point de vue, ce fut une des équipes les plus compliquées à aimer », avoue celui qui a racheté la franchise en 2002, à la tête d’un groupe d’investisseurs. « Je préfère répondre pour moi. Je ne les coachais pas, mais j’ai vu les matchs et c’était frustrant. Ce fut une année difficile pour tout le monde. Je pense que tous les fans l’ont ressenti ainsi et on va essayer de faire mieux. On a tous été affectés par ces hauts et ces bas. »

Surtout que les attentes étaient énormes après la belle aventure des playoffs 2018 et le retour des blessés. En octobre dernier, sur le papier, Boston était armé pour rejoindre les Finals.

« On ne peut pas dire avant si ça va fonctionner ou pas, donc on ne savait pas qu’on aurait des problèmes de cohésion », poursuit-il. « Surtout que la saison passée, en playoffs, elle était très bonne. Tout semblait fonctionner et avec les retours de Gordon Hayward et Kyrie Irving, on pensait que ça serait encore mieux. On n’a pas essayé de surpasser les soucis de groupe avec le talent. On ne savait pas que c’était le bordel. Parfois, c’était très bien, puis à d’autres moments, c’était confus. »

Clairement, il y aura du changement cet été puisque ça n’a pas fonctionné, et on verra si Kyrie Irving sera toujours là à la rentrée pour relancer une franchise stoppée dans son élan.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés